Écoutez le vent qui souffle
écoutez le chant de la mort
de la vie qui s'essouffle
quittant soudain nôtre corps !

Nos âmes errent dans l'éther
de ces champs sans cultures,
ombres diffuses d'hiver
parmi les sépultures !

De quitter la vie c'est dur
maintenant je repose
loin de ce beau ciel d'azur
où embaumait la rose !

Dans l'infini je cherche
le chemin de l'éternel
mais bien souvent je sèche
à la poursuite du ciel !

Le temps passe et, l'oubli
s'installe sur le monde,
mon souvenir a vieilli
et la vie fait sa ronde !

Gisant, là, sous la pierre
dans le royaume des ombres,
un coin de cimetière
où se trouve ma tombe !

Bien loin de tous les hommes
seul trouble du silence
l'oiseau chante son psaume
pour une déchéance !

Attendant en vain l'espoir
d'atteindre le "Nirvana"
qui se laisse entrevoir
ici, je vis mon trépas !

Joseph SALLES

cimetiere