Possesseur d'un nid d'hirondelles
Un enfant gâté
Veut leur donner la liberté,
Et les pauvres petits ont à peine des ailes.
"Soyez libres, tout l'est dans l'univers."
Et la nichée est dans les airs.
Chaque oisillon, enchanté de lui-même,
Encouragé par un premier essor,
En essaie un second, et reprenant encor,
Fait, hélas ! naufrage au troisième :
L'un s'écrase en tombant, un autre meurt de faim,
L'autre est croqué par le chat du voisin ;
Tant qu'à la fin de la couvée
Aucune tête n'est sauvée.

Laissons faire le temps ; tout arrive à point,
L'à-propos est une science
Que les hommes n'entendent point.
On perd son avenir par trop d'impatience.
Sur un pariel sujet je viens de trop parler ;
Un mot en dira plus que cent mille volumes :
Les oiseaux sont faits pour voler,
Mais attendez qu'ils aient des plumes.

VIENNET

07avril2008_009