La lune, ce soir, est pleine d'indécence
Coquine, vaporeuse, narquoise, à nos regards.LUNE
Un voile étoilé nimbe sa munificence.
Tout paraît glorifier notre nymphe des soirs.

Que de gens ont rêvé sous des ciels romantiques
Inspirés par la grâce de l'astre merveilleux.
La lune, au ciel, trônait indolente, angélique.
Les hommes de science la dévoraient des yeux.

Depuis lors, taquinée par tous nos satellites
Dame Lune ne sourit plus guère comme avant,
Si ce n'est qu'à l'amour, quand il défie le temps.

Et les poètes chantent les exploits homériques.
Notre monde en folie, est en proie à ses tourments,
Oublieux, je crois bien, de ses lunes d'antan.