dimanche 15 juin

Stances

Quand tu me vois baiser tes bras,Que tu poses nus sur tes draps,Bien plus blancs que le linge même ;Quand tu sens ma brûlante mainSe promener dessus ton sein,Tu sens bien, Cloris, que je t'aime. Comme un dévot devers les cieux,Mes yeux tournés devers tes yeux,A genoux auprès de ta couche,Pressé de mille ardents désirsJe laisse sans ouvrir ma boucheAvec toi dormir mes plaisirs. Le sommeil aise de t'avoirEmpêche tes yeux de me voir,Et te retient dans son empireAvec si peu de liberté,Que ton esprit tout arrêtéNe murmure ni ne respire. ... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 13 juin

Les belles amourettes

Où êtes-vous allées, mes belles amourettes ?Changerez-vous de lieu tous les jours ? A qui dirai-je mon tourment,Mon tourment et ma peine ?Rien ne répond à ma voix,Les arbres sont secrets, muets et sourds.Où êtes-vous allées, mes belles amourettes ?Changerez-vous de lieu tous les jours ? Ah ! puisque le ciel veut ainsiQue mon mal je regrette,Je m'en irai dedans les boisConter mes amoureux discours,Où êtes-vous allées, mes belles amourettes ?Changerez-vous de lieu tous les jours ? FRANÇOIS 1er (1494-1547)
Posté par choupanenette à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 29 mai

Le départ pour l'école

"C'est l'heure de la classe, a dit la mère, en route !"Les yeux plein de sommeil, les petits écoliers,S'habillent à tâtons, mettent leurs gros souliers,Et les voilà partis, grignotant une croûte.Qu'il fait froid ce matin ! Les arbres, en déroute,Se courbent sous le vent qui cingle les halliers ;Et la neige, poudrant les sillons réguliers,S'attarde sur la terre et la recouvre toute.Oui, l'école est bien loin et l'hiver est bien dur !Marchez, pourtant, marchez d'un pas vaillant et sûr,Enfants, vers le Devoir, le Travail,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 10:15 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 25 mai

La lune blanche

La lune blancheLuit dans les bois ;De chaque branchePart une voixSous la ramée... O bien-aimée. L'étang reflète,Profond miroir,La silhouetteDu saule noirOù le vent pleure... Rêvons, c'est l'heure. Un vaste et tendreApaisementSemble descendreDu firmamentQue l'astre irise... C'est l'heure exquise. Paul VERLAINE
Posté par choupanenette à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 20 mai

A mon père

C'est à toi que je veux offrir mes premiers vers,Père ! J'en ai cueilli les strophes un peu rudes,Là haut, dans ton Rouergue aux âpres solitudes,Parmi les bois touffus et les genêts amers. Tu ne les liras point, je le sais, ô mon père ;Car tu ne sais pas lire, hélas ! et toi qui fisTant d'efforts pour donner des maîtres à ton fils,On ne te mit jamais à l'école primaire... Eh bien ! avant le jour - lointain encor, j'espère, -Où, jetant ta cognée et te croisant les bras,Les yeux clos à jamais, tu te reposerasSous l'herbe haute et drue... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 16 mai

Au pain sec

Jeanne était au pain sec dans le cabinet noir,Pour un crime quelconque ; et, manquant au devoir,J'allai voir la proscrite en pleine forfaiture,Et lui glissai dans l'ombre un pot de confitureContraire aux lois. Tous ceux sur qui, dans ma cité,Repose le salut de la société, S'indignèrent ; et Jeanne a dit d'une voix douce :"Je ne toucherai plu mon nez avec mon pouce ;Je ne me ferai plus griffer par le minet."Mais on s'est écrié : "Cette enfant vous connaît :Elle sait à quel point vous êtes faible et lâche ;Elle vous voit toujours rire... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 09 mai

L'union libre

Ma femme à la chevelure de boisAux pensées d'éclairs de chaleurA la taille de sablierMa femme à la taille de loutre entre les dents du tigreMa femme à la bouche de cocarde et de bouquet d'étoiles de dernière grandeurAux dents d'empreintes de souris blanche sur la terre blancheA la langue d'ambre et de verre frottésMa femme à la langue d'hostie poignardéeA la langue de poupée qui ouvre et ferme les yeuxA la langue de pierre incroyableMa femme aux tempes d'ardoise de toit de serreEt de buée aux vitresMa femme aux épaules de champagneEt... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 08 mai

Paul Eluard

La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,Un rond de danse et de douceur, Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécuC'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu. Feuilles de jour et mousse de rosée,Roseaux du vent, sourires parfumés,Ailes couvrant le monde de lumière,Bateaux chargés du ciel et de la mer,Chasseurs des bruits et sources des couleurs, Parfums éclos d'une couvée d'auroresQui gît toujours sur la paille des astres,Comme le jour dépend de l'innocenceLe monde entier dépend de... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 17 avril

Le rayon de lune

C'est le pinceau de lumière du poèteQui surprend le baiser tendre de deux amantsC'est le témoin de leur doux tête à tête,C'est le confident nocturne de leurs serments. Il tient en éveil la fauvette qui couveEt qui tressaille dès le moindre bruit furtif.Il apaise les frayeurs qu'elle éprouveEt il rassure ce pauvre oiseau craintif. C'est le projecteur braqué sur le soliste,Le torrent vif qui donne la sérénadeAux herbes folles, autour de la cascade. Il éclaire la scène pour les artistes,Pour la rose qui éclot, qui perd ses voilesEt... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 16 avril

Le temps n'est pas universel

Il y a le temps de la joie, le temps des vacances,le temps des loisirs,le temps de la jeunesse,le temps de la paix ; Il y a le temps de la tristesse,le temps du labeur, le temps de la peine,le temps de la vieillesse,le temps de la guerre. Il y a le temps du bonheur et celui du malheur ;Il y a le temps qui passe trop vite et celui qui n'en finit pas. Et l'homme qui n'a rien compris a inventéLa pendule et le calendrier.
Posté par choupanenette à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,