vendredi 07 janvier

Les étrennes de François

François est paresseux, paresseux comme un loir ;Au lieu de s'appliquer à faire son devoirEt de bien écouter en classe,Il musarde, il regarde en l'airIl suit une mouche qui passe,On l'interroge ? Il n'est pas fier?Il parle, en ânonnant, car il ne sait que direEt ses camarades de rire !Il rougit d'être un ignorantEt de garder toujours le dernier rang. Il se résout alors à mieux apprendre,Mais la paresse ne veut rien entendre,Et le vilain garçon.Néglige devoir et leçonEt ferait volontiers l'école buissonnière.La paresse est mauvaise... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 03 mars

Chanson

J'allais par les routes grasses,Marcheur à moi seul pareil,Quatre cents mouches d'orageMe prenaient pour le soleil. Tu allais ma douce reineAu miel par la voie des airs,Blonde à toi seule pareilleUn peu plus que le désert. Il allait c'était un rêveUn poète artilleurTriste voluptueux raideChaste, et pareil à plusieurs. Nous allions comme le monde A Dieu par quatre cheminsCombien d'hommes ? Quelques monstresQui se crachaient dans les mains. Vous alliez, vous alliez vaincreLa paresse de mourirDans un endroit de provinceOù... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 16 octobre

La veillée

Nous sommes là, ce soir, paisibles sous la lampe.Mon père lit, sa main pâme contre sa tempe ;Mon frère est accoudé, les yeux ailleurs, auprès De ma mère qui brode avec des doigts distraitsOù luit le reflet lent du foyer sur ses bagues,Parfois le chien, perdu dans ses beaux songes vagues,Étire de paresse et d'aise son flanc creux ;Et je rêve, parmi le grand silence, heureux.Nous sommes là, ce soir d'hiver, humble famille,Écoutant à l'horloge indécise qui brilleDans l'ombre, palpiter les instants fugitifs,Groupés devant le feu, comme... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,