dimanche 15 juin

Stances

Quand tu me vois baiser tes bras,Que tu poses nus sur tes draps,Bien plus blancs que le linge même ;Quand tu sens ma brûlante mainSe promener dessus ton sein,Tu sens bien, Cloris, que je t'aime. Comme un dévot devers les cieux,Mes yeux tournés devers tes yeux,A genoux auprès de ta couche,Pressé de mille ardents désirsJe laisse sans ouvrir ma boucheAvec toi dormir mes plaisirs. Le sommeil aise de t'avoirEmpêche tes yeux de me voir,Et te retient dans son empireAvec si peu de liberté,Que ton esprit tout arrêtéNe murmure ni ne respire. ... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 13 juin

Les belles amourettes

Où êtes-vous allées, mes belles amourettes ?Changerez-vous de lieu tous les jours ? A qui dirai-je mon tourment,Mon tourment et ma peine ?Rien ne répond à ma voix,Les arbres sont secrets, muets et sourds.Où êtes-vous allées, mes belles amourettes ?Changerez-vous de lieu tous les jours ? Ah ! puisque le ciel veut ainsiQue mon mal je regrette,Je m'en irai dedans les boisConter mes amoureux discours,Où êtes-vous allées, mes belles amourettes ?Changerez-vous de lieu tous les jours ? FRANÇOIS 1er (1494-1547)
Posté par choupanenette à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 09 novembre

Les traits du ciel

"Le feu qui danseL'oiseau qui chanteLe vent qui meurtLes vagues de la glaceEt les flots de rumeurDans l'oreille les cris lointainsdu jour qui passetoutes les flammes lassesla voix du voyageurToute la poudre du cielle talon sur la terreL'oeil fixé sur la routeOù les pas sont inscritsQue le nombre dérouleAux noms qui sont partisDans les plis des nuagesle visage inconnuCelui que l'on regardeEt qui n'est pas venu." Pierre REVERDY
Posté par choupanenette à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 16 juin

Un songe

Le laboureur m'a dit en songe : "Fais ton pain,Je ne te nourris plus, gratte la terre et sème."Le tisserand m'a dit : "Fais tes habits toi-même."Et le maçon m'a dit : "Prends la truelle en main." Et seul, abandonné de tout le genre humain,Dont je traînais partout l'implacable anathème,Quand j'implorais du ciel une pitié suprême,Je trouvais des lions debout sur mon chemin. J'ouvris les yeux, doutant si l'aube était réelle :De hardis compagnons sifflaient sur leur échelle ;Les métiers bourdonnaient,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,