mercredi 17 avril

L'école

Dans un village, au bord du chemin, sur un bancGrave sous sa pelisse et son haut bonnet blanc,Une vieille, qui rêve au soleil, est assise ;Auprès d'elle une enfant l'examine, indécise,Et semble ruminer au fond de son cerveauQuelque dessein profond, téméraire et nouveau,Elle vire alentour, se consulte, s'arrête,Hésite encore ; enfin hochant sa jeune tête,Elle avance, et d'un air assuré, bravement,La tirant par la manche et par le vêtement :"Grand'mère, lève-toi ! - Que me veux-tu petite ?Dit l'aïeule, et pourquoi me lever ? - Allons... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 14:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 29 septembre

L'horoscope

Malgré les larmes de ta mère,Ardent jeune homme, tu le veux,Ton coeur est neuf, ton bras nerveuxViens lutter contre la chimère ! Use ta vie, use tes voeuxDans l'enthousiasme éphémère,Bois jusqu'au fond la coupe amère,Regarde blanchir tes cheveux. Isolé, combats, souffre, pense ;Le sort te garde en récompenseLe dédain du sot triomphant, La barbe auguste des apôtres, Un coeur pur, et des yeux d'enfantsPour sourire aux enfants des autres. André GILL   
Posté par choupanenette à 08:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 08 septembre

Le thé

Miss Ellen, versez-moi le ThéDans la belle tasse chinoise,Où des poissons d'or cherchent noiseAu monstre rose épouvanté. J'aime la folle cruautéDes chimères qu'on apprivoise :Miss Ellen, versez-moi le ThéDans la belle tasse chinoise. Là sous un ciel rouge irrité,Une dame fière et sournoiseMontre en ses longs yeux de turquoiseL'extase et la naïveté :Miss Ellen, versez-moi le Thé. Théodore de BANVILLE
Posté par choupanenette à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 11 juillet

En marge des Chimères

Il a vécu tantôt gai comme un sansonnet,Tour à tour amoureux insoucieux et tendre,Tantôt sombre et rêveur comme un triste Clitandre.Un jour il entendit qu'à sa porte son sonnait. C'était la Mort ! Alors il la pria d'attendreQu'il eût posé le point à son dernier sonnet ;Et puis sans s'émouvoir, il s'en alla s'étendreAu fond du coffre froid où son corps frissonnait. Il était paresseux, à ce que dit l'histoire,Il laissait trop sécher l'encre dans l'écritoire.Il voulait tout savoir mais il n'a rien connu. Et quand vint le moment où,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,