jeudi 13 juin

Pense au tendre matin...

Pense au tendre matin, à nous deux sous les arbres,Seuls avec notre rêve et  notre enchantement,Seuls avec l'infini du ciel et du moment,Seuls avec les rayons, les oiseaux et les marbres. Je te disais tout bas l'allégresse des fleurs,L'ivresse et le parfum des roses souveraines,L'hymne de ce poète et l'âme de ces reinesQue nimbent leur beauté, leur gloire ou leur malheur. Mais tu ne voyais rien, tu m'entendais à peineEt tu penchais vers mon épaule ta langueur. Parce que ton coeur veut qu'un printemps t'appartienne,Parce que... [Lire la suite]

mardi 03 avril

L'Etoile

Petit poème en proseL’ouragan s’était déchaîné pendant le jour, la pluie avait attristé la terre et, le soir, la voûte du ciel avait gardé sa mante grise de brouillards ; en la nuit lugubre, pas une étoile ne brillait et les rues de la ville semblaient être plongées dans un deuil inattendu.Dans son berceau léger, petit Paul, gentil garçonnet de huit ans, était bien malade ; il ne dormait pas, et les larmes obscurcissaient ses beaux yeux, malgré les consolantes paroles de sa mère :- O maman, disait-il, pourquoi donc, à... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 11:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 01 décembre

Les Fleurs d'Hiver

Si j'avais été Christ, découragé d'offrirMes jours pour racheter au ciel un peuple infâme,N'ayant trouvé d'ami qu'un coeur impur de femme,Pour toi seule, ô Magda, j'aurais voulu mourir ! Pour ta soif seulement, j'aurais laissé s'ouvrirUne source à mon flanc rougissant sous la lame,Et, pour ta seule faim, pétri le pain de l'âmeDans ta chair fraternelle et lasse de souffrir. J'aurais, - insoucieux du nom dont on me nomme, -Été Dieu seulement pour t'aimer mieux qu'un homme,En de plus chauds baisers et des feux plus ardents, Pour... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 01 janvier

Le matin des étrennes

- Ah ! quel beau matin, que ce matin des étrennes !Chacun, pendant la nuit, avait rêvé des siennesDans quelque songe étrange où l'on voyait joujoux,Bonbons habillés d'or, étincelants bijoux,Tourbillonner, danser une danse sonore,Puis fuir sous les rideaux, puis reparaître encore !On s'éveillait matin, on se levait joyeux,La lèvre affriandée, en se frottant les yeux...On allait, les cheveux emmêlés sur la tête,Les yeux tout rayonnants, comme aux grands jours de fête,Et les petits pieds nus effleurant le plancher,Aux portes des parents... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 06 octobre

Maîtresse, embrasse-moi...

Maîtresse, embrasse-moi, baise-moi, serre-moi,Haleine contre haleine, échauffe-moi la vie,Mille et mille baisers donne-moi, je te prie,Amour veut tout sans nombre, amour n'a point de loi. Baise et rebaise-moi ; belle bouche pourquoiTe gardes-tu là-bas, quand tu seras blêmie,A baiser (de Pluton ou la femme ou l'amie),N'ayant plus ni couleur, ni rien semblable à toi ? En vivant, presse-moi de tes lèvres de roses,Bégaye, en me baisant, à lèvres mi-closesMille mots tronçonnés, mourant entre mes bras. Je mourrai dans les tiens, puis,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 09 février

La dernière rose

Tardivement, voici qu'une rose a fleuriDans la fraîcheur d'un soir, sous un ciel déjà grisJe n'ose l'effleurer, car elle est si gracileQue sa mièvre beauté me paraît bien fragile. Voici qu'un papillon aux ailes iriséesSur le coeur de la fleur vient poser un baiserEst-ce un geste d'amour de suprême élégance ?La rose remercie le galant et se pencheLaissant un à un tomber sur le gazonSes apparats fripés d'une fin de saison. Yolande SETTEMBRE
Posté par choupanenette à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 21 décembre

Baise m'encor

Baise m'encor, rebaise moy et baise :Donne m'en un de tes plus savoureux,Donne m'en un de tes plus amoureus :Je t'en rendray quatre plus chaus que braise. Las, te pleins tu ? ça que ce mal j'apaise,En t'en donnant dix autres doucereus.Ainsi meslans nos baisers tant heureusJouissons nous l'un de l'autre à notre aise. Lors double vie à chacun en suivra.Chacun en soy et son ami vivra.Permets m'Amour penser quelque folie : Toujours suis mal, vivant discrettement,Et ne me puis donner contentement,Si hors de moy ne fay quelque saillie. ... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,