jeudi 15 mai

Il sait lire

L'école est loin, parfois à quatre kilomètres.Pourtant l'on voit partir tous ces chers petits êtresLe matin, par des temps de neige et de verglas.Les chemins sont mauvais. On grelotte. On est las.On souffle dans ses doigts, à cause de l'onglée...Mais, on est des enfants à la mine éveillée,Durs au froid, durs au mal et qui ne pleurent pas. Le soir, le tout petit s'en retourne au village ;Il a fait dans le jour beaucoup de gribouillageEt n'a mangé souvent qu'un morceau de pain noir,Il va, martyrisé, changeant de main ses livres.Fardeau... [Lire la suite]