lundi 12 mai

A Laure de Noves

Joyeuses herbes, herbes heureuses,Que ma dame foule en marchant,Rives qui, répétant son chant,Gardez ses traces gracieuses, Doux arbrisseaux, branches noueuses,Violettes à l'air touchant,Forêts que mon soleil couchantDe ses rayons rend glorieuses, O beau pays, fleuve d'azur,Toi qui, baignant son clair visage,Pris de ses yeux le reflet pur, Il n'est point de roche sauvageSur tes bords, qui n'ait dû formerSa vue et son coeur à l'aimer ! PETRARQUE