mercredi 27 octobre

Locutions des Pierrots

Je ne suis qu'un viveur lunaireQui fait des ronds dans les bassins,Et cela, sans autre desseinQue de devenir légendaire. Retroussant d'un air de défiMes manches de mandarin pâle,J'arrondis ma bouche et - j'exhaleDes conseils doux de Crucifix. Ah ! oui, devenir légendaire,Au seuil des siècles charlatans !Mais où sont les Lunes d'antan ?Et que Dieu n'est-il à refaire ? Jules LAFORGUE
Posté par choupanenette à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 10 octobre

Complainte de la vigie aux minuits polaires

Le Globe, vers l'aimant,Chemine exactement,Teinté de mers si bleues,De cités tout en toits,De réseaux de convoisQui grignotent les lieues. O ma côte en sanglots !Pas loin de Saint-Malo,Un bourg fumeux vivote,Qui tient sous son clocher,Où grince un coq perché,L'Ex-Voto d'un pilote ! Aux cierges, au vitrailD'un autel en corail,Une jeune MadoneTend d'un air ébaubiUn beau coeur de rubisQui se meurt et rayonne ! Un gros coeur tout en sang,Un bon coeur ruisselant,Qui du soir à l'aurore,Et de l'aurore au soir,Se meurt, de ne... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 21:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 16 novembre

Noël sceptique

Noël ! Noël ? J'entends les cloches dans la nuit...Et j'ai, sur ces feuillets sans foi, posé ma plume :O souvenirs, chantez ! tout mon orgueil s'enfuit,Et je me sens repris de ma grande amertume. Ah ! ces voix dans la nuit chantant ! Noël ! Noël !M'apportant de la nef qui, là-bas, s'illumine,Un si tendre, un si doux reproche maternelQue mon coeur trop gonflé crève dans ma poitrine... Et j'écoute longtemps les cloches, dans la nuit...Je suis le paria de la famille humaine,A qui le vent apporte en un sale réduitLa poignante rumeur... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 01 juin

Pierrots

C'est sur un cou qui, raide, émergeD'une fraise empesée idem,Une face imberbe au cold-creamUn air d'hydrocéphale asperge. Les yeux sont noyés dans l'opiumDe l'indulgence universelle,La bouche clownesque ensorcelleComme un singulier géranium. Bouche qui va du trou sans bondeGlacialement désopilé,Au transcendantal en-alléDu souris vain de la Joconde. Campant leur cône enfarinéSur le noir serre-tête en soie,Ils font rire leur patte d'oieEt fronçent en trèfle leur nez. Ils ont comme chaton de bagueLe scarabée égyptien,A leur... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :