vendredi 27 juin

Odelette

Si j'ai parléDe mon amour, c'est à l'eau lenteQui m'écoute quand je me pencheSur elle ; si j'ai parléDe mon amour, c'est au ventQui rit et chuchote entre les branches ;Si j'ai parlé de mon amour, c'est à l'oiseauQui passe et chanteAvec le vent ;Si j'ai parléC'est à l'écho. Si j'ai aimé de grand amour,Triste ou joyeux,Ce sont tes yeux ;Si j'ai aimé de grand amour,Ce fut ta bouche grave et douce,Ce fut ta bouche ;Si j'ai aimé de grand amour,Ce furent ta chair tiède et tes mains fraîches,Et c'est ton ombre que je cherche. Henri de... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 19 janvier

Le sacrifice

Agamemnon, ton noir chagrin pleure en tes yeuxL'oracle du Devin et le décret des Dieux,Et c'est ton sang déjà qui coule dans tes larmes.La pourpre du couchant rougit tes belles armes,Et ton grand bouclier éclatant et vermeilReflète la couleur et l'orbe du soleil,Quand tu marches le long de la mer sur le sable,Le front baissé en proie au tourment mémorableQui partage ton coeur incertain, déchiré,Par un double devoir également sacré,Lutte impie où le Roi combat le Père...Je t'ai revu souvent sur cette grève amère,Malheureux ! J'ai pensé... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 13:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 07 août

Le bouquet des trois feuilles d'or

Je n'ai rien Que trois feuille d'or et qu'un bâton De hêtre ; je n'ai rien Qu'un peu de terre à mes talons, Que l'odeur du soir en mes cheveux, Que le reflet de la mer en mes yeux ; Car j'ai marché par les chemins De la forêt et de la grève Et j'ai coupé la branche au hêtre, Et cueilli en passant à l'automne qui dort Le bouquet des trois feuilles d'or. Henri de REGNIER
Posté par choupanenette à 20:08 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 02 juillet

Le socle

L'Amour qui souriait en son bronze d'or clairAu centre du bassin qu'enfeuille, soir à soir,L'automne, a chancelé en se penchant pour voirEn l'onde son reflet lui rire, inverse et vert. Le prestige mystérieux s'est entr'ouvert ;Sa chute, par sa ride, a brisé le miroir,Et dans la transparence en paix du cristal noirOn l'aperçoit qui dort sous l'eau qui l'a couvert. Le lieu est triste ; l'if est dur ; le cyprès nu.L'allée au loin s'enfonce où nul n'est revenu,Dont le pas à jamais vibre au fond de l'écho ; Et, de l'Amour tombé du... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 09 juin

Portraits de mains

Si le Temps à jamais effaça dans l'oubliLe sourire perdu de leurs bouches vivantes,Son caprice a laissé les formes indolentesDe leurs mains se survivre en pastel pâli. Celle-ci tient encor l'oeillet qu'elle a cueilli,Toutes, tièdes de paix ou fébriles d'attentes,Mains de mères, mains de vierges ou mains d'amantes,Cambrent leur grâce fière ou leur galbe joli. Sur le jaune papier où ressort la sanguineLe flexible bouquet de ces mains consanguinesAllonge de blancs doigts dont l'ongle fardé luit, Et qui sait si jadis, au cadran... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 20 novembre

En forêt

On quitte le grand'route et l'on prend le sentierOù flotte un bon parfum d'arôme forestier. Dans le gazon taché du rose des bruyères,Surgissent, ça et là, des ajoncs et des pierres. Un tout petit ruisseau que verdit le cressonFrôle l'herbe, en glissant, d'un rapide frisson. Nul horizon. Le long de cette sente étroite,Une futaie à gauche, un haut taillis à droite. Rien ne trouble la paix et le repos du lieu ;Au-dessus, un ruban très mince de ciel bleu Que traverse parfois, dérangé dans son gîte,Un oiseau voletant, qui siffle... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 22:04 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,