mercredi 18 février

L'Immigré

Je vins très jeune vivre au doux pays de France,Mes parents s'y fixèrent au cours de leurs errances,Y trouvant du travail, y trouvant protection,Au doux pays de France. J'appris mon alphabet aux écoles de FranceEn épelant les cours du Rhin et de la Rance,En conjuguant les verbes j'ai reçu l'instruction, Aux écoles de France. J'ai rencontré l'amour au soleil de Provence,J'ai bâti ma maison au bord de la Durance, J'ai fondé un foyer, créé une familleAu soleil de Provence. Parcourant le pays des châteaux de la... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 16 janvier

Au lion de Belfort

Si je gravais des vers sur ton socle de pierre,Certes j'exalterais tes combats glorieux,O monstre colossal qui, seul victorieux,Seul peut montrer les crocs et froncer la paupière ! Je dirais qu'on t'a vu jusqu'à l'heure dernière,Fauve géant, qui fut digne des fiers aïeux, Rejeter loin de toi, sanglant et furieux,L'assaut de cent chacals pendus à ta crinière. Mais je voudrais encore ajouter : Grand lion,Symbole de colère et de rébellion,D'un moins sombre avenir tu nous es l'assurance ! Attends, sois, comme tous, patient et muet... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 10 décembre

Aimez, servez la France

Si vous voulez dans votre coeur,Quand mes os seront sous la terre,Sauver ce que j'eus de meilleur,Garder mon âme tout entière,Aimez, sans vous lasser jamais,Sans perdre un seul jour l'espérance,Aimez-la comme je l'aimais,Aimez la France ! Qu'importent les labeurs ingratsEt l'injustice populaire !Travaillez de l'âme et des bras,Et je vous réponds du salaire.Conservez ma robuste foi ;Vous aurez, de plus, la vaillanceEnfants ! servez-la mieux que moi,Servez la France ! Servez-la dans l'obscuritéAvec la même idolâtrie.Arrière toute... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 28 mai

Le laboureur

Piquons le boeuf, qu'il sue et tire,Que le soc sous un bras vaillantDans la terre entre et la déchire,Pour en ressortir plus brillant. Elles est grasse, noire et profonde,Mais il faut un rude labeurPour qu'elle porte et soit féconde,Et des flots d'humaine sueur. Belle quand le froment s'élanceDe son blanc linceul au printemps ;Plus belle quand il se balanceJaune et mûr au souffle des vents. Travaillons aujourd'hui ; la plaineS'échauffe ; dardons l'aiguillon,Et que le coutre se promèneJusqu'au soir en son creux sillon. Eh quoi !... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 24 avril

La tombe du proscrit

Il était riche, et beau comme on l'est à vingt ans ;L'avenir à ses yeux semblait un beau mirage,Et jamais sur son front quelque sombre nuageNe venait obscurcir l'éclat de son printemps. Il courait joyeux en effeuillant les rosesDans le sentier étroit qui conduit au trépas ;Mais le bonheur humain, hélas ! ne dure pasIl disparaît bientôt comme toutes les choses. Un jour vint, - un jour affreux, - où tout lui fut ravi !Le bonheur qu'il tenait s'éclipsa comme un songe,Les promesses du sort n'étaient qu'un long mensonge.Car le malheur... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 10 janvier

Notre beau pays

Je regardai passer les chosesD'un oeil lourd. - L'aube vint. - Je fusSurpris par des métamorphoses :Les arbres couraient plus touffus... Un vallon s'ouvrait, d'une grâceInconnue à mes yeux encor.L'herbe eut une fraîcheur plus grasse.La moisson élargit en or. Des ifs nouèrent une rondeAutour d'un rapide château.Un fronton fut, une seconde,Le diadème d'un coteau ! Eh quoi ! les cercles, les hachuresQue cherchaient, sur l'atlas, nos doigts,Sont au loin, ces collines pures,Ces doux rassemblements de toits ? Cette eau qui fuit,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 14 juin

A la terre de France

Des peuples chancelants tu restes l'espérance ;Le Teuton les promet à sa sordide loi :Si tu t'endors une heure, oubliant la vengeance,L'Europe se réveille esclave, ainsi que toi. Donc, ô vieux sol français, terre où la sève abonde,Presse dans leur travail, presse tes flancs divins ;Il ne te suffit plus de verser sur le monde Les fleurs de ton sourire et le feu de tes vins. Sous la vigne et les blés, les figuiers et les hêtres,De plus nobles ferments dorment dans nos guérets ;Tu portes dans ton sein les os de nos ancêtres,Leur... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 24 janvier

Souvenir de la patrie

En regardant vers le pays de France,Un jour m'advint, à Dovre sur la mer,Qu'il me souvint de la douce plaisanceQue souloie audit pays trouver.Si commençai de coeur à soupirer,Combien certes que grant bien me faisoit,De voir France que mon coeur aimer doit. Je m'avisai que c'était nonsavanceDe tels soupirs dedans mon coeur garder ;Vu que je vois que la voie commenceDe bonne paix qui tous biens peut donner.Pour ce tournai en confort mon penser :Mais non pourtant mon coeur ne me lassoitDe voir France que mon coeur aimer doit. Alors... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 13 novembre

Belle France

France ! ô belle contrée, ô terre généreuse,Que les dieux complaisants formaient pour être heureuse,Tu ne sens point du Nord les glaçantes horreurs ;Le Midi de ses feux t'épargne les fureurs.Tes arbres innocents n'ont point d'ombres mortelles,Ni des poisons épars dans tes herbes nouvellesNe trompent une main crédule ; ni tes boisDes tigres frémissants ne redoutent ta voix ;Ni les vastes serpents ne traînent sur tes plantesEn longs cercles hideux leurs écailles sonnantes.Les chênes, les sapins et les ormes épaisEn utiles rameaux... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 29 mai

Le départ pour l'école

"C'est l'heure de la classe, a dit la mère, en route !"Les yeux plein de sommeil, les petits écoliers,S'habillent à tâtons, mettent leurs gros souliers,Et les voilà partis, grignotant une croûte.Qu'il fait froid ce matin ! Les arbres, en déroute,Se courbent sous le vent qui cingle les halliers ;Et la neige, poudrant les sillons réguliers,S'attarde sur la terre et la recouvre toute.Oui, l'école est bien loin et l'hiver est bien dur !Marchez, pourtant, marchez d'un pas vaillant et sûr,Enfants, vers le Devoir, le Travail,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 10:15 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,