lundi 03 octobre

Le Sou et la Pièce d'Or

  Tout auprès d'une pièce d'orUn pauvre sou fut mis par aventure :Lui, tout effacé par l'usure ;Elle, brillante et presque neuve encor.C'était, assurément, un bizarre assemblage,Et la pièce voulut en tirer avantage."Tu ne t'attendais pas à cet excès d'honneur,Dit-elle au sou d'un air d'importance ;Mais placé près de moi, sans doute par erreur,Ne va pas t'aviser d'oublier la distanceQui sépare notre valeur ! - Je m'en garderais bien, répond avec maliceLe sou, qui n'était pas novice ;Je ne suis presque rien ; cependant, s'il... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 13 février

Les bûches

Quoi de plus joliQu'un beau tas de bûches ?Elles sèchent au soleilFormant un mur presque vivant.Bois forestiers et bois fruitiers,Souvent très vieux,Elles accompagnent l'homme,Comme elles l'on faitToute une vie,Dans la forêt et le verger.En s'exprimant par les flammesElles servent une dernière fois,Mais vivent encoreDans les paillettes d'argentDe leurs cendres. André DELAPIERRE     
Posté par choupanenette à 17:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 06 octobre

Le Cartel et la Guitare

Dans un riche salon, vieux style, meuble rare,Un cartel appendu, non loin d'une guitare,Au trumeau d'une glace, à la place d'honneur,Disait à l'instrument, en son tic-tac moqueur : "A quoi sers-tu ? Quel est ton importance ?Tes flancs ne manquent pas d'ampleur ni d'élégance,Mais ils sont creux. Regarde-moi,Et tu verras la différence. Non, je ne crois pas, sur ma foi !Que jamais l'industrie humaineAit réalisé rien, en fait de phénomène,Qui puisse soutenir quelque comparaisonAvec un cartel suisse et de bonne maison !J'indique... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 03 octobre

Le savetier

Ainsi le savetier traverseGrand'ville, village et hameau ;Pour braver le froid et l'averse,Sa hotte lui sert de manteau,Au printemps, dans les nuits superbes,Prenant le ciel pour hôtelier,Il s'étend dans les hautes herbes :Sa hotte lui sert d'oreiller.Carr'leur soulier ! Près d'une borne de l'église,Tous les jours, au soleil levant,Il déballe sa marchandiseEt vient s'établir en plein vent.Sa hotte lui sert de banquette.Il chante en son vaste atelier,Et ses chants que l'écho répèteVont éveiller tout le quartier.Carr'leur soulier ! ... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 26 mars

Le meunier Sans-Souci

Sur le riant coteau par le prince choisiS'élevait le moulin du meunier Sans-SouciLe vendeur de farine avait pour habitudeD'y vivre au jour le jour, exempt d'inquiétude ;Et, de quelque côté que vînt souffler le vent,Il y tournait son aile, et s'endormait content.Fort bien achalandé, grâce à son caractère,Le moulin prit le nom de son propriétaire ;Et des hameaux voisins les filles, les garçons,Allaient à Sans-Souci pour danser aux chansons.Hélas ! est-ce une loi sur notre pauvre terreQue toujours deux voisins auront entre eux la... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 11:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 27 février

La tour et le clocher

Avec ses noirs créneaux, ses vieux mâchicoulis, La tour couronne encor la roche en éboulis.Jadis elle inspirait la terreur à la plaine,Quand le preux châtelain, la douce châtelaine,  Comptaient tout le pays, l'un parmi ses vassauxL'autre au nombre de ceux qu'elle comblait d'aumônes.Parfois elle subit de furieux assauts,Mais elle résista : les pierres étaient bonnes. C'est l'antique témoin des âges du passé.Voyez : le fier blason y reste ineffacé,L'herbre croît tout autour, les échos font silence,Mais tout respire encor la... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 21 février

L'exilée

La pauvre enfant montait, dans un rude cheminSur la verte colline, un bouquet à la main ;Elle allait le porter, là-bas, au cimetière,Sur la pierre qui couvre et son père et sa mère. Elle parvint enfin au sommet du coteau,Et dans le cimetière elle arriva bientôt.Alors, pieusement, de sa voix la plus claire,Elle fit, à genoux une courte prière. Sa parole était triste et si tendre à la fois,Et si mélancolique était sa douce voix,Que les petits oiseaux cessèrent leur ramageAfin d'entendre mieux son si touchant langage. "Il me faut te... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 10 janvier

Gens de lettres

Ah ! mes enfants, le beau métier,Pour qui s'y donne tout entier,Que le métier des gens de lettres !Je ne dis pas, notez-le bien,Qu'il vaille le métier de chien ;Mais il est des métiers piètres. Après l'acteur et le danseur,Et, bien entendu, le boxeur,Le gentdelettre a droit de vivre.De septembre jusqu'à juillet,On lui demande des billetsDe théâtre et son dernier livre. On le traite d'homme d'esprit,Et, toutes fois qu'on lui écrit,On te le bombarde "cher maître" :Ça produit toujours son effet Sur le gaillard, et ça lui... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 04 janvier

Au travail

Au travail ! au travail ! qu'on entende partoutLe bruit sain du travail, et d'un peuple debout.Que partout on entende et la scie et la lime,Que la fournaise flambe et que les lourds marteaux,Nuit et jour, et sans fin, tourmentent les métaux.Rien n'est harmonieux comme l'acier qui vibreEt le cri de l'outil aux mains d'un homme libre !Au fond d'un atelier, rien n'est plus noble à voirQu'un front tout en sueur, un visage tout noir,Un sein large et bronzé que la poussière souille, Et deux robustes bras tout recouverts de houille !Au... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 21 novembre

L'usine

Dans l'enchevêtrement multiple des courroies,Les longs arbres de couche alésés et brillantsTournent, le jour entier sur des paliers brûlants,Et meuvent les volants qui sifflent et giroient. Les cardes à tambour, qui laminent leur proie,Ont leurs rouleaux couverts d'un léger duvet blanc,Et la bobine au banc étire, en l'enroulant,La laine qui, dans l'air, en flocons fins poudroie. Et les fils, allongeant leurs délicats réseaux,S'envident peu à peu, sur les minces fuseaux :Et, devant le travail des obscures têtières, Entraînant sans... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,