mardi 14 juillet

Le nid

Marguerite et Marcel, son frère,Cheminaient gentiment sur la route des bois,Non sans s'écarter quelquefoisSoit pour cueillir la primevère,Première fleur de la saison,Soit pour chercher sous le gazonLa pâquerette d'or en blanche colleretteOu du muguet branlant la petite clochette.Ils couraient dispos et contents,Pénétrés des effets de ce double printemps :Celui de la nature et celui de leur âge.Nul souci dans leur coeur, au ciel pas un nuage.La fillette a cinq ans et le chérubin, trois,L'année à peine quatre mois.De la forêt, s'élève... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 30 novembre

La Voulzie

S'il est un nom bien doux fait pour la poésie,Oh ! dites, n'est-ce pas le nom de la Voulzie ?La Voulzie, est-de un fleuve aux grandes îles ? Non ;Mais, avec un murmure aussi doux que son nom,Un tout petit ruisseau coulant visible à peine ;Un géant altéré le boirait d'une haleine ;Le nain vert Obéron, jouant au bord des flots,Sauterait par-dessus sans mouiller ses grelots.Mais j'aime la Voulzie et ses bois noirs de mûres,Et dans son lit de fleurs ses bonds et ses murmures.Enfant, j'ai bien souvent, à l'ombre des buissons,Dans le... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 28 juillet

Jeux d'eau

La rivière coulait sous un toit de verdure.Le soleil y rodait comme dans un sous-bois.La lumière y était verte et blonde à la fois.Notre barque sans bruit glissait vers l'aventure. Dans une étrange ambiance à demi-tropicaleTissée d'envols furtifs, de discrets chants d'oiseaux,Le temps semblait soudain suspendu sur les eaux...La fraîcheur rappelait celle des cathédrales. Promenade insolite à deux pas d'un étangSous le voûte en berceau des feuillages mouvantsOu des arbres penchés effleurant la rivière, Vous avez en mon coeur laissé... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:29 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 02 juin

Un soir d'août

Le ciel semble couvrir la terre d'un linceulTant la pluie et la nuit font l'ombre épaisse. SeulLe phare au bout du quai d'aval, où rien ne bouge,Jette un mince rayon de sa lumière rougeSur l'eau sombre du port où tremblent ses reflets.La mer monte. On entend le fracas des galetsQu'elle roule. On dirait une crécelle immenseQui grince entre les mains de diables en démencePrésidant aux ébats d'une ronde d'enfer.Le vent souffle et gémit comme au coeur de l'hiver,Et peut-être répète en son morne murmureLa plainte des marins dormant, sans... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 08 mars

L'escalier de jade

La pleine lune luit sur la terre apaiséeDans la sérénité de la blanche spendeur,L'Impératrice rêve et monte avec lenteurSon escalier de jade où brille la rosée. Sa robe de satin traîne, et, très doucement,Effleure chaque marche en longs baisers qui tremblent ;Le jade et le léger satin blanc se ressemblent -L'Impératrice rentre en son appartement. Le clair de lune en son appartement pénètre ;Eblouie elle reste immobile un instant ;Les perles de cristal du long rideau flottantScintillent aux rayons qui baignent la fenêtre. Une... [Lire la suite]
lundi 25 novembre

Sonnet

L'inhumaine beauté du trop lucide hiverContraint le paysage à cette ligne austèreEt de vains ornements a dépouillé la terre :Avare pureté du gel et du ciel clair. Contemple la rigueur de ce monde désert,La dureté de ses contours que rien n'altère,Architecture harmonieuse et planétaireOù s'ordonna sans l'homme un secret univers. Poète au coeur blessé que harcèlent les rêvesComme les flots roulant sur le sable des grèves,Fuis le facile appas des gloires de l'été ; Descends aux profondeurs de ton âme immortelleOù règnent le silence et... [Lire la suite]

jeudi 14 novembre

Une violette

Si peu de chose dans la main,Cette dentelle, une fumée,Garde encore l'âme embauméeDe la fleur d'un ancien chemin. Dans l'oubli d'un tiroir fermé,Relique d'un amour lointain,Quelle ombre a transparu soudainSous l'entrelac d'une ramée ? Ourdi d'un semblable fuseau,O rêveur, contemple l'ouvrageDe la fileuse au noir ciseau : Ce fragile et léger réseauN'a pas retenu le visageQu'un instant il avait enclos. Emile HENRIOT
Posté par choupanenette à 15:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 27 octobre

L'Automne

C'est l'automne ; les hirondelles,Craignant la rigueur des frimas,Un jour ont déployé leurs ailesPour aller sous d'autres climats. Quelques feuilles tombent à terre,Mais sur l'arbre il en reste encor,Et les branches, vertes naguère,Sont maintenant des rameaux d'or. Mais, hélas ! ces feuilles doréesSur le sol tomberont encor,Alors les branches déparéesRessembleront à du bois mort. Les oiseaux qui, pleins d'allégresse,Chantaient en été dans les bois,Remplis aujourd'hui de tristesse,Ne font plus entendre leurs voix. Et qu'il est... [Lire la suite]
lundi 20 mai

Soir de Mai

Il fera longtemps, ce soir, les jours allongent,La rumeur du jour vif se disperse et s'enfuit,Et les arbres, surpris de ne pas voir la nuit,Demeurent éveillés dans le soir blanc, et songent... Les marronniers, sur l'air plein d'or et de lourdeur,Répandent leurs parfums et semblent les étendre ;On n'ose pas marcher ni remuer l'air tendreDe peur de déranger le sommeil des odeurs. De lointains roulements arrivent de la ville...La poussière, qu'un peu de brise soulevait,Quittant l'arbre mouvant et las qu'elle revêt,Redescend doucement... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 25 janvier

Le chêne et l'arbrisseau

Après avoir appris sa leçon de grammaire,Un jeune enfant avec son père,Se promenait dans un jardin,Lorsqu'ils trouvèrent en cheminUn arbrisseau dont la tempêteAvait courbé la tige et fait plier la tête.Le père, qui toujours à son cher jouvenceauSe plaisait à donner quelque avis salutaire,- Voyez-vous, lui dit-il, mon fils, cet arbrisseau ?Il était droit, il fait à présent le berceau :Allez le rétablir dans sa forme première.- Volontiers, papa, dit l'enfant.Aussitôt il le prend, et sans beaucoup de peineIl le redresse au même instant.-... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,