mercredi 25 novembre

Dessein de quitter une dame qui ne le contentait que de promesses

Beauté, mon beau souci, de qui l'âme incertaineA comme l'océan son flux et son reflux,Pensez de vous résoudre à soulager ma peine,Ou je me dois résoudre à ne le souffrir plus. Vos yeux ont des appas que j'aime et que je priseEt qui peuvent beaucoup dessus ma liberté ;Mais pour me retenir, s'ils font cas de ma prise,Il leur faut de l'amour autant que de beauté. Quand je pense être au point que cela s'accomplisseQuelque excuse toujours en empêche l'effet :C'est la toile sans fin de la femme d'Ulysse,Dont l'ouvrage du soir au matin... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 05 novembre

La mère... Le père...

La mère est ce qu'il y a de patient et de fidèle et de toutprès et de toujours pareil et de toujours présent.C'est toujours la même figure attentive, et c'est toujours,sous son regard, le même enfant,Qui sait que tout lui appartient sans pitié et qui vous trépigne de ses deux pieds sur le ventre.Mais le père est ce qui n'est jamais là, il sorte l'on nesait jamais au juste quand il rentre,L'hôte aux rares paroles du repas que le journal dès qu'il a quitté la table réengloutit :Un bonjour, un bonsoir distraits, une ou deux questionsde... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 10:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 23 septembre

Chagrin

Elle, pleurant sous son grand voile,Et moi, des larmes dans les yeux,Nous étions bien seuls. Une étoileVenait de briller dans les cieux ! Le soir tombait sur la ramure,Des hauts platanes jaunissants,Et le vent mettait un murmureDans leurs feuillages frissonnants.Soeur et fillette bien-aimée,Pour toi nous disions humblementNotre prière accoutumée,Penchés sur le tombeau dolent. Nous l'avions jonché de fleurs blanches,Nous pleurions, et sous les cyprèsLes oiseaux cachés dans les branchesSemblaient se réjouir exprès ! Ils... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 13 août

AIMER

Aimer c'est se comprendreSans se parler.Aimer c'est apprendreà se respecter.L'amour est un cadeau,Qu'il ne faut refuser,Car c'est le plus beauQue l'on peut espérer.Aimer, c'est avoir le coeurQui ne bat que pour l'être,Qui nous donne du bonheurEt nous apporte le bien être.L'amour est comme une fleur,Doucement il s'épanouit.C'est un état de douceurQui rend si belle la vie.Aimer, c'est offrir à l'être aiméSans rien attendre en retour.Aimer, c'est donner sans compter,C'est offrir tout son amour.L'amour est un état d'esprit,Pleins de... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 23 juillet

Conflit de génération

"Si vous troussez Vénus aussi bien que les vers",M'a dit une beauté quelque peu plantureuseEt jeune de surcroît, "Je serais fort heureuseD'aller, à votre bras, voir la feuille à l'envers""Las !" ai-je répondu, "quels que soient les couvertsOù nous pourrait mener notre quête amoureuse,Qu'ai-je pour assouvir votre faim généreuse ?...En guise de festin, quelques légumes verts ! !Notre inspiration naît à la même source ;Or, au départ déjà, bifurque notre course ;Vous , vers l'impétueux, moi, la molle... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 22 juin

La malvenue

Elle frappe et rentreTelle une bombe.Sa valise est sur le palierSon manteau blancCache son corps.Question ardenteQue je n'ose dire. "Je suis là, je reste,Ne me renvoie pas"Yeux de biche blesséeQue je ne peux voirPourquoi... Pourquoi... ? Tout est sous l'habit.Ses cheveux sont-ils coupés ?Pourquoi en une secondeTant de questions ? Cynique, perversMon désir brûle déjàDans mes parois intestinesJe veux son corps d'ambreA la peau douce"Reste..."Seul mot sec.Pourquoi... Pourquoi... ? "Portefaix,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 26 mai

Cruauté

Cruelle incertitude où mon coeur est plongé,Désespoir douloureux d'un dilemme égoïste,Douce adoration d'une beauté d'artiste...O douleur d'un Amour qui n'est pas partagé. A la bouée de l'espoir, indigne naufragé,Dans les flots du malheur, lâchement je résiste ;Mais je perds toute joie, mon esprit se fait tristeJe reste pantelant ; sans voix, découragé, Trouverai-je un seul jour le chemin de ton âme ?Pourrai-je m'enivrer dans tes deux bras de femme ?Dis-moi saurai-je vivre un aussi grand Amour ? Bah !... Pourquoi t'en parler ;... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 11 mai

Sonnet d'été

Nous habiterons un discret boudoir,Toujours saturé d'une odeur divine,Ne laissant entrer, comme on le devine,Qu'un jour faible et doux ressemblant au soir. Une blonde frêle en mignon peignoirTirera des sons d'une mandoline,Et les blancs rideaux tout en mousselineSeront réfléchis par un grand miroir. Quand nous aurons faim, pour toute cuisineNous grignoterons des fruits de la Chine,Et nous ne boirons que dans du vermeil ; Pour nous endormir, ainsi que des chattesNous nous étendrons sur de fraîches nattes ;Nous oublierons tout,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 19 mars

Sur la plage

Douze ans, des cheveux très blonds,Et si longsQu'ils la couvrent tout entière ;Des yeux doux, comme en velours,Des cils lourdsAlanguissant la paupière ; Des bas noirs, de souples gants,D'élégants"Greenaways" faits pour la plage ;Près de l'eau, sur un pliant,S'asseyant,Elle reste droite et sage. Le sable est aux triomphantsJeux d'enfants,Mais jamais elle ne joue ;Elle regarde la mer,Un amerPlis des fois creuse sa joue. Rien n'intéresse ses yeuxQue les cieuxEt la vague. - Étrange fille !D'elle on ne sait rien, sinonUn... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 22 février

Seulette suis, sans ami demeurée (Ballade)

Seulette suis, et seulette veux être,Seulette m'a mon doux ami laissée.Seulette suis, sans compagnon ni maître,Seulette suis, dolente et courroucée,Seulette suis, en langueur malaisée,Seulette suis, plus que nulle égarée,Seulette suis, sans ami demeurée. Seulette suis à huis ou à fenêtre,Seulette suis en un anglet muciée,Seulette suis pour moi de pleurs repaître,Seulette suis, dolente ou apaisée,Seulette suis, rien qui tant messiée,Seulette suis, en ma chambre enserrée,Seulette suis, sans ami demeurée. Seulette suis, partout et... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :