vendredi 22 novembre

Attente

J'ai vécu sans le savoir,Comme l'herbe pousse...Le matin, le jour, le soirTournaient sur la mousse. Les ans ont fui sous mes yeuxComme à tire-d'ailesD'un bout à l'autre des cieuxFuient les hirondelles... Mais voici que j'ai soudainUne fleur éclose.J'ai peu des doigts qui demainCueilleront ma rose, Demain, demain, quand l'AmourAu brusque visageS'abattra comme un vautourSur mon coeur sauvage... Quand mes veines l'entendrontSur la route gaie,Je me cacherai le frontDerrière une haie. Quand mes cheveux sentirontAccourir ma fièvre,Je... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 21 août

Erreur

Dans l'élan des sens où notre être aspireAu don absolu, j'ai posé mon frontContre ton épaule, et, dans mon délire,J'ai cru capturer ton coeur vagabond. Mais, lorsque ma bouche a quitté la tienne,Après le frisson pareil au trépas,J'ai compris soudain que c'était ma peineQui reposait seule entre tes deux bras. Au ciel du silence où rôdait le doute,Le divin bonheur avait disparu,Et, dans le soir lourd, mon âme en dérouteEnsevelissait l'amour entrevu. Je sais, maintenant, que ta folle ivresseDoit mourir un jour d'un dernier baiser,Et... [Lire la suite]
jeudi 25 juillet

L'amour, la poésie

Mon amour pour avoir figuré mes désirs Mis tes lèvres au ciel de tes mots comme un astreTes baisers dans la nuit vivanteEt le sillage de tes bras autour de moiComme une flamme en signe de conquêteMes rêves sont au mondeClairs et spirituels. Et quand tu n'es pas làJe rêve que je dors je rêve que je rêve. Le front aux vitres comme font les veilleurs de chagrinCiel dont j'ai dépassé la nuitPlaines toutes petites dans mes mains ouvertesDans leur double horizon inerte indifférentLe front aux vitres comme font les veilleurs de... [Lire la suite]
jeudi 13 juin

Pense au tendre matin...

Pense au tendre matin, à nous deux sous les arbres,Seuls avec notre rêve et  notre enchantement,Seuls avec l'infini du ciel et du moment,Seuls avec les rayons, les oiseaux et les marbres. Je te disais tout bas l'allégresse des fleurs,L'ivresse et le parfum des roses souveraines,L'hymne de ce poète et l'âme de ces reinesQue nimbent leur beauté, leur gloire ou leur malheur. Mais tu ne voyais rien, tu m'entendais à peineEt tu penchais vers mon épaule ta langueur. Parce que ton coeur veut qu'un printemps t'appartienne,Parce que... [Lire la suite]
lundi 18 février

L'amour des ennemis

Pour être aimés du Père, aimez votre prochain.Donnez tout par amour. Partagez votre painAvec l'ami qui vient la nuit et le demande.Si vous vous souvenez en faisant votre offrande,Que votre frère a quelque chose contre vous,Sortez, et ne venez vous remettre à genouxQu'ayant, la paix conclue, embrassé votre frère...D'ailleurs un tel amour, c'est encore la misère.Aimer son frère est bien, mais un païen le peut.Si vous n'aimez que ceux qui vous aiment, c'est peu.Aimez qui vous opprime et qui vous fait insulte !Septante fois sept fois... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 09 octobre

Une bonne servante

O ma vieille servante aux épaules penchéesToi qui savais si bien quand j'étais tout petit,Calmer en souriant mes douleurs épanchées ;Toi qui vis partir ceux que la mort engloutit. Toi qui partageas tout, ma douleur et ma joie,Toi que rien n'a lassée et dont le dévouementDepuis trente deux ans a marché dans ma voie,Sans hésiter jamais, sans faiblir un moment. Toi qui respectas tout, injustice et caprice,Du jour où tu m'a pris dans ton bras jeune et fort,La lèvre humide encor du lait de ma nourrice,Le lendemain du jour où mon père... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 18 juin

Tableau de Fleurs

Ce bouquet nuptial fut peint par l'épousée,D'un pinceau d'amateur, mais ferme et délicat ;Toutes ces fleurs vraiment ont le timide éclatDe celles que l'on cueille humides de rosée. Le bouquet qui s'effeuille au déclin d'un beau jourExprimait mal pour elle une chose qui dure ;Alors elle a voulu des roses en peintures,Qui ne se fanerait pas plus que son amour. Le temps peut enlever aux nattes quelques mèches,L'angoisse peut ternir et cerner de ses plisLe visage qui veille auprès des petits lits,Les roses de l'amour resteront toujours... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 13:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 18 avril

A celles qui pleurent

Vous surtout que je plains, si vous n'êtes chéries,Vous surtout qui souffrez, je vous prends pour mes soeurs :C'est à vous qu'elles vont mes lentes rêveriesEt de mes pleurs chantés les amères douceurs. Prisonnière en ce livre une âme est contenue.Ouvrez, lisez : comptez les jours que j'ai soufferts.Pleureuses de ce monde où je passe inconnue,Rêvez sur cette cendre et trempez-y vos fers. Chantez ! un chant de femme attendrit de souffrance.Aimez ! plus que l'amour la haine fait souffrir.Donnez ! la charité relève l'espérance :Tant que... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 16 avril

Le port aperçu

Révélant le réel et l'amour désirés,Que voilait la terrestre et funèbre poussière,Au vrai jour, entrevu des Mages inspirés,La Mort libératrice ouvre notre paupière. Elle unit à jamais en des transports sacrés,Au sein de l'infini, les âmes de lumière,Les coeurs toujours brûlants et les sens épurés !- Et la Mort nous apprend la vérité première. Esclaves, jusque-là, du doute et de la chair,Toujours plus altérés d'air pur et de ciel clair,A travers les dégoûts et les incertitudes. Poursuivons, triomphants et meurtris tour à tour,Des... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 09 avril

Les étrennes de l'orphelin

Fridelin est couché sur la marche de pierre,Au poche de l’église, en un coin ténébreux.Il voudrait bien dormir, le petit malheureux,Mais en vain : le sommeil déserte sa paupièreEt le clément oubli se soustrait à ses vœux,Car toujours l’orphelin grelotte sur la pierre.Il se soulève, il voit passer dans le lointainLes bourgeois attardés qu’attend une famille.L’un chante, l’autre court ; chez tous la gaîté brille.La cloche fait ouïr son appel argentin ;Au zénith, la nuit tend son voile qui scintille ;L’an neuf va... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,