vendredi 23 mai

A une quêteuse

Au sortit d'un sermon, à genoux à la porte, Vous quêtiez - c'est pénible et fatigant : n'importe !Vous trouvez qu'on n'est pas à plaindre, en vérité,Quand du pauvre et du ciel on a bien mérité.Vous étiez souriante, heureuse de bien faire :Votre main attentive et toute à son affaireSecouait gentiment le sac avec l'argentPour vaincre les rétifs par ce bruit engageant.Je passais : et vers moi vous tendîtes la bourseOù plus d'un malheureux vient chercher sa ressource.Lorsque j'y déposai mon offrande, mes yeuxY plongèrent bien vite un... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 22 janvier

Hymne de l'enfant à son réveil (chanson)

Mon Dieu donne l'onde aux fontainesDonne la plume aux passereaux Et la laine aux petits agneaux,Et l'ombre et la rosée aux plaines.Donne aux malades la santé,Au mendiant le pain qu'il pleure,A l'orphelin une demeure,Au prisonnier la liberté. L'alouette a la graine amèreQue laisse envoler le glaneur ;Le passereau suit le vanneur,Et l'enfant s'attache à sa mère ;L'agneau broute le serpolet,La chèvre s'attache au cytise,La mouche au bord du vase puiseLes blanches gouttes de mon lait. Mets dans mon âme la justice,Sur mes lèvres la... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 14:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 04 juillet

Le dormeur et le pédagogue

Le fils d'un roi d'ici ou de là, peu importe,        Avait horreur de se lever matin, Et par de longs discours qui restaient lettre morte,       Le docteur Pangloss ou MartinTâchait de l'arracher à l'insigne folieDe donner au sommeil la moitié de sa vie.Le Prince, fatigué d'entendre ce prêcheur,A la pointe du jour aposte un serviteur,Qui, dès qu'il aperçoit l'innocent pédagogue,             Se jette sur lui comme un dogue.        ... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 09 février

Paroles et réalités

Je dis à la fleur : "Qui donc t'a plantéeEt qui t'a donné tes fraîches couleurs ?"Avant de répondre elle est emportéePour être vendue avec d'autres fleurs. Je dis aux forêts : "Votre toit de feuilleEst un saint asile où je rêve en paix."A peine ai-je dit que l'automne cueille L'arbre bienfaisant que je bénissais. Je dis au grand boeuf pâturant dans l'herbe :"L'églogue pour moi renaît à te voir."Un paysan vient, et le boeuf superbe,Une corde au cou, marche à l'abattoir. Je dis, admirant la flèche hardieDu temple de Dieu :... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 16 décembre

Le poids de l'hirondelle - Chanson turque

A Camille Saint-Saëns Hadji le vieux, que le poète giaourSurnomme : le coupeur de têtes,Saigne encore à cent ans ses douze hommes par jour :Mais il est débonnaire aux bêtes. Un matin que le sang de ses décapitésColorait son lit de cinabre,Une aronde, par bonds d'ailes précipitésSe pose, folle, sur son sabre. Rosace d'or, la baie ouvrait sur le Levant." - Va, libre, où l'amour te réclame !..."Et la baisant au bec, l'émir la mit au ventPuis - c'était écrit, rendit l'âme. Or cette âme à son tour d'un souffle s'en allaDroit au jardin... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 07 décembre

La ronde des châtaignes

- Ohé, la paludière,Par où donc courez-vous ?- Je vas à la clairièreOù l'on danse aux binious ;Mon bon ami Jean-PierreM'a donné rendez-vousPour manger des châtaignesAvec du cidre doux ! Mon bon ami Jean-PierreM'a donné rendez-vousMa Douè ! je suis ben fièreQu'il fréquente chez nous,Le soir quand la grand'mèreParle des loups-garous,En mangeant des châtaignesAvec du cidre doux ! Le soir quand la grand'mèreParle des loups-garousEt que le vieux grand'pèreRecompte ses gros sous,Au loin dans la nuit claireJ'écoute les hiboux,En mangeant... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 04 décembre

Restons à la campagne

Aux voix qui vous diront la ville et ses merveilles,N'ouvrez pas votre coeur, paysans, mes amis !A l'appel des cités n'ouvrez pas vos oreilles,Elles donnent, hélas ! moins qu'elles n'ont promis... La cité pour son peuple en vain se dit féconde,Le pain de ses enfants est plus amer que doux.Sous un luxe qui ment, tel rit aux yeux du monde,Qui tout bas porte envie au dernier d'entre vous. Paisibles et contents, la tâche terminée,A votre cher foyer vous rentrez chaque soir.Combien de citadins, au bout de leur journée,Ne rapportent chez... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 12 novembre

Le danger du tabac

Va petit poème,Va faire voir aux fumeurs,Ce que je pensais moi-même,Au temps ou de ma pipe, j'étais fumeur. Regardant monter la fumée vers le ciel,Je me disais, pourquoi gaspillage pareil,Le tabac est un vide poche, et je ne le voyais pas,Et je ne faisais rien, pour freiner le tabac. Si je n'arrêtais pas de fumer,Je devrais partir à l'hopital,Et chaque fois que j'avais envie de fumer,Je me disais : non ! ça te fait mal.Et quand je ne pouvais plus résister,Une autre pipe, je la fumais. Mais chaque soir avant de me coucher,Une pipe,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 10:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 07 octobre

Le vieillard et les trois jeunes hommes

Un octogénaire plantait."Passe encor de bâtir, mais planter à cet âge !"Disaient trois jouvenceaux, enfants du voisinage :Assurément il radotait."Car au nom des deux, je vous prie,Quel fruit de ce labeur pouvez-vous recueillir ?A quoi bon changer votre vieDes soins d'un avenir qui n'est pas fait pour vous ?Ne songez désormais qu'à vos erreurs passées ;Tout cela ne convient qu'à nous.- Il ne convient pas à vous-mêmes,Répartit le vieillard Tout établissementVient tard et dure peu. La main des Parques blêmesDe vos jours et des miens se... [Lire la suite]
vendredi 05 octobre

La conscience

Minuit sonnait au clocher du village.La lune, rayonnant dans un ciel sans nuage,Se mirait dans l'étang ; d'un souffle langoureuxLa brise par instants caressait le feuillageDes bois silencieux.Tout dormait, sauf un homme, amateur du mystère,Qui s'en allait dans le champ du voisinDérober des pommes de terre.Il poussait sa brouette en montant le chemin :"Nous serons pris, nous serons, nous serons pris !"- "Non, non", murmurait l'homme, et les chauve-sourisDisaient : "Si, si" sur son passage,Et tournoyaient avec de petits cris.Il arrive... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 11:22 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,