vendredi 31 octobre

Les Communiantes

Parmi les frais lilas, les renaissants feuillages,Par ce printemps qui chante et rit dans les villages,Par ce dimanche clair, fillettes au front pur,Qui marchez vers la messe entre les jeunes branches,Avez-vous pris au ciel, communiantes blanches,Vos robes de lumière, où frissonne l'azur ! Je le croirais à voir votre frêle cortège,S'épanouir au jour dans sa candeur de neige,Sur la brume du voile aux flots éblouissants,A la douce pudeur de vos bouches vierges,Au mignon bouquet d'or qui fleurit vos grands cierges. Vos plis de... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 05 avril

Sur la croix

A force de le voir par hivers et printemps,Si seul, abandonné, depuis mille ans peut-être.A sa lente agonie, sans que s'émeuve un être,A la vue de ces clous, rouillés depuis longtemps ; A force de la voir saigner tout doucement,De ses yeux révulsés, effrayant ce bas monde,Sans que jamais (pourtant le courage y abonde..)Nul n'ose aller lui faire un brin de pansement. A force de le voir toujours sur cette croix,Je suis monté un soir pour déclouer cet homme,Las de voir son cadavre (un geste humain en somme.)Mais à ce moment-là s'est... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 28 mars

Le sommeil de Barberousse

Frédéric Ier dit Barberousse, empereur d'Allemagne de 1152 à 1190, se noya dans le Cydnus, pendant la 3e croisade. La légende prétend que sauvé par miracle, il revint en Allemagne, et, endormi dans la caverne de Kaiserlautern, attend le jour, marqué par le destin où il doit reparaître à la lumière pour refaire l'Allemagne grande et forte. Une caserne sombre et d'une forme horribleS'ouvrait dans le ravin. Le comte Max EdmondNe craignit pas d'entrer dans la nuit du vieux mont.Il s'aventura donc sous ces grottes funèbres.Il marchait. Un... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 21 février

Manoir et Chapelle

Imposant nid de châtelaines,Vieil infirme, encor debout,Tes créneaux dominent les plaines,Et tu peux voir jusque chez nous...On dit même qu'en temps de guerre,De chez toi dans notre manoir,On se réfugiait naguère,Par un long souterrain bien noir...On dit qu'aujourd'hui le passageExiste encor... mais on a peur !Le réparer, c'est trop d'ouvrage,D'argent, même pour un seigneur !Les fêtes du castel en joie,Faisaient résonner la grand'cour...On entend plus que glousser l'oie,Et les choux viennent tout autour !Aux mâchicoulis des... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 27 janvier

Carnaval

Venise pour le bal s'habille.De paillettes tout étoilé,Scintille, fourmille et babilleLe carnaval bariolé. Arlequin, nègre par son masque,Serpent par ses mille couleurs,Rosse d'une note fantasqueCassandre son souffre-douleurs. Battant de l'aile avec sa mancheComme un pingouin sur un écueil,Le blanc Pierrot, par une blanche,Passe la tête et cligne l'oeil. Théophile GAUTIER  
Posté par choupanenette à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 09 janvier

Prédictions pour 1907. Une devineresse a prédit...

Étant un garçon très galantJe veux, au seuil du nouvel an,Vous offrir des voeux par centaines.Ensuite, ayant courbé le dosTrès humblement et dès la porte,Laissez-moi vous faire un cadeau,Comme l'usage le comporte. Or, ce présent délicieuxQue mon urbanité vous offreVient en droite ligne des cieux,Comme qui dirait dans un coffre.Seul, de tous les enfants de Seth,Je connais l'avenir et j'oseDire que l'an dix-neuf cent septNous réserve d'étranges choses. Écoutez donc !... Je vous prédis.Pour les premiers mois de l'année,Un temps assez... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 23 décembre

Noël au Champagne

Mille paillettes d'or... une poignée d'aiguilles...Les bulles irisées sans souci de leur sort,Montent vivent et gaies dans la coupe à ras bord,Où la mousse de neige, insolente, pétille. Parure de cristal, avec des yeux qui brillent,L'éphémère congère flotte sur son lit d'or,Mais le nectar ambré sait verser son trésor,Pour enflammer le sang des muses qui babillent. Boire !... C'est tout l'arc-en-ciel et le septième ciel !Honneur au vin français qui connaît trop de fiel ,Honneur à ce génie qui joue à qui perd , gagne ! Âme d'un soir... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 27 novembre

Envol d'oiseaux bleus

De Bethléem où Jésus vient de naîtreJ'ai vu parti un envol d'oiseaux bleus...Signe divin, les beaux jours vont paraîtreOu simplement un conte merveilleux. Du merveilleux ! Mais oui ! Tout est lumière,Tout est promesse et paisible douceur,De la forêt s'élève une prière,De l'océan s'apaise la rumeur. Tous ces oiseaux, malgré notre malaise,S'en vont au loin vers la case du noir,Vers le palais, la jonque japonaiseEt le toit gris où s'effeuille mon soir... Ils sont porteurs d'un radieux messageRessuscitant nos plus tendres émois, Nous... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 16 novembre

Noël sceptique

Noël ! Noël ? J'entends les cloches dans la nuit...Et j'ai, sur ces feuillets sans foi, posé ma plume :O souvenirs, chantez ! tout mon orgueil s'enfuit,Et je me sens repris de ma grande amertume. Ah ! ces voix dans la nuit chantant ! Noël ! Noël !M'apportant de la nef qui, là-bas, s'illumine,Un si tendre, un si doux reproche maternelQue mon coeur trop gonflé crève dans ma poitrine... Et j'écoute longtemps les cloches, dans la nuit...Je suis le paria de la famille humaine,A qui le vent apporte en un sale réduitLa poignante rumeur... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 18 octobre

L'Etoile Polaire

Il est minuit. Le ciel rayonne en myriadesD'étoiles au feu transparent.A son bandeau royal scintillent les Pléiades.Et resplendit l'Aldebaran.Mon regard a suivi leur course circulaireSans s'éblouir de leur beauté ;Mais arrivé soudain à l'Etoile Polaire, Mon oeil errant s'est arrêté. Douce opale du ciel, que ta lueur charmanteConsole après les pleurs du jour !Blanche vierge du ciel ! que ton regard m'aimante,Et qu'il m'attire avec amour !Sur les enfants du Nord, les ténèbres farouchesVersent, hélas ! de longs ennuis...Toi qui veilles... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,