mercredi 17 février

Adieux de Jeanne d'Arc à la Meuse

Adieu, Meuse endormeuse et douce à mon enfance,Qui demeures aux près, où tu coules tout bas.Meuse, adieu : j'ai déjà commencé ma partanceEn des pays nouveaux, où tu ne coules pas. Voici que je m'en vais vers des pays nouveaux ;Je ferai la bataille et passerai les fleuves ;Je m'en vais m'essayer à de nouveaux travaux,Je m'en vais commencer là-bas les tâches neuves. Et, pendant ce temps-là, Meuse ignorante et douce,Tu couleras toujours, passante accoutumée,Dans la vallée heureuse où l'herbe vive pousse,O Meuse inépuisable et que... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 21 octobre

A ma quenouille

Quenouille mon souci, je vous promets et jureDe vous aimer toujours et jamais ne changerVotre honneur domestic pour un bien étrangerQui erre inconstamment et fort peu de temps dure. Vous ayant au côté, je suis beaucoup plus sûreQue si encre et papier se venaient arrangerTout à l'entour de moi, car, pour me revenger,Vous pouvez bien plutôt repousser une injure, Mais, quenouille ma mie, il ne faut pas, pourtant,Que pour vous estimer et pour vous aimer tant,Je délaisse du tout cette honnête coutume D'écrire quelquefois : en... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 23 juin

Je recherche ce poème... qui peut m'aider ? Savez-vous de qui il est ?

Roi et reine tous deux ont parcouru des terres,Mais il est devenu ce vieux loup solitaire.Elle l'aime toujours et accepte qu'il errePuis revienne encore autour de ses parterres
Posté par choupanenette à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 21 mai

Le Diable de feu

Comme un épais cordon de chasseurs cerne un boisPour prendre sûrement les fauves à son piège,Ainsi toute la Prusse acharnée à ce siège,Investit Mayence aux abois. La Prusse avec son roi qui lui-même dragonneComme un soldat devant nos redoutes, éprisDe la ville, jaloux d'effacer ce prixLe récent affront de l'Argonne. Or Mayence résiste, elle veut s'obstinerA retarder la chute où le sort la destine,Et parfois elle écoute au loin si de CustineLe clairon ne va pas sonner. Mais Custine s'abstient, et la cité s'entête,Magnanime, à... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 24 janvier

Jacques Cassard

On vit venir un jour au palais de VersailleUn homme d'aspect triste et pauvrement vêtu ;Il gardait dans son coin un silence têtu,Il portait barbe inculte et cheveux en broussaille. On chuchotait : "D'où sort ce rustre ? qu'il s'en aille !"Duguay-Trouin passa : "J'ai, dit-il, combattuAvec ce grand marin, vrai type de vertu ;C'est Cassard ; nul de vous, messieurs, n'est à sa taille." Après avoir donné, par d'éclatants succès,Tant de gloire bretonne au pavillon français,Le loup de mer faisait à Versaille... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 30 décembre

Pantomime

Pierrot qui n'a rien d'un Clitandre,Vide un flacon sans plus attendre,Et, pratique, entame un pâté. Cassandre, au fond de l'avenue,Verse une larme méconnueSur son neveu déshérité. Ce faquin d'Arlequin combineL'enlèvement de ColombineEt pirouette quatre fois. Colombine rêve, surpriseDe sentir un coeur dans la briseEt d'entendre en son coeur des voix. Paul VERLAINE
Posté par choupanenette à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 05 décembre

Walhubert

Le soleil d'Austerlitz a promis la victoire.Le canon comme un bruit de fête remplit l'air,Et l'aigle impérial a pris son vol d'éclairEn plein ciel pour inscrire un nom dans notre histoire. Mais le Français rencontre un ennemi sans peurDans le Russe. A grand'peine il fend la masse noireQu'un héros d'Italie, impatient de gloire,Walhubert l'Avranchin, attaque sabre au clair. Il est atteint, il tombe et défend qu'on l'emporte ;Dix vivants pour un mort, ah ! l'inutile escorte !Hors du champ de bataille il veut se traîner seul. Les... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 17 octobre

Le chat trouveur de sources

Aujourd'hui je vais vous raconter une histoire arrivée vers 1902/1903. Ça changera un peu des poèmes. La nouvelle petite ville de Goshen, située dans le comté d'Orange, aux Etats-Unis, avait tout ce qu'il faut pour être une heureuse petite ville. Placée au milieu d'une campagne pittoresque et verdoyante, séduisante par elle-même avec ses villas fleuries et son air renommé pour sa pureté, cette petite ville, néanmoins, souffrait, vis-à-vis de ses rivales du comté, d'un gros désavantage : elle manquait d'eau.La grande question, pour... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 30 août

La chatte et ses chatons

A la fin du siècle dernier, dans un village que la neige recouvrait plusieurs mois par an. Une famille avait adopté une chatte qui donna un jour des signes d'une future maternité. Au bout de quelques semaines, elle comprit qu'elle allait mettre bas, mais la féline, sans doute un peu trop méfiante, mit bas en quelque coin du hangar ou de la grange et avec tant de précaution que personne ne réussit à découvrir les chatons.L'ennui, surtout, c'est que la famille devait déménager pour aller s'installer dans une autre demeure à environ 4 km... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 26 juin

L'aiguille de la montre

"Qui peut se comparer à moi ?Disait l'aiguille d'une montre.J'indique le lever du roi,Je dirige en mainte rencontreHommes d'affaires, magistrats,Princes, ministres, potentas ;Je reconnais mon importance ;Enfin je marque les instants,Je divise les jours et mesure le temps."Elle parlait ainsi d'un ton plein d'arrogance,Tandis que le ressort, à sa morgue opposantUne modeste retenue,Continuait d'échapper à la vuePour lui donner du mouvement. Fort souvent nous ne savons guèreA qui nous prodiguons l'encens.Combien d'illustres... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :