jeudi 03 juillet

En faisant la queue à la sécurité sociale

Pas plus haut que trois pommes,L'oeil brillant et coquin,La robe qui "juponne",Pieds chaussés d'escarpins,Les visages gracieuxSous des boucles frivoles,Un trio malicieuxDe fillettes si drôles ! Joue dans le hall d'entréeDe la Sécurité.Elles sont vives, belles,Enjouées, naturelles,Ne se connaissant pas la minute d'avant.Elles lient amitié, s'esclaffent en jouant. O spontanéité qu'on ressent à cet âge !Ce besoin d'être heureux, ces communications,Ce plaisir qu'on reçoit et qu'on donne au passage,Merveilleux don d'enfant qui vit avec... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 14 octobre

La pomme et la poire

Un Américain, fort savantEt célèbre dorénavant,Vient de faire, à ce qu'on raconte,Parmi les plus, assurément,Déconcertantes du moment,Cet érudit et subtil hommeDéclare, avec conviction,Que ce ne fut pas une pommeQu'au temps de la créationAdam et Eve partagèrent.Il hésite, à ce qu'on nous dit,N'affirmant rien à la légère,Entre trois produits inédits :La banane, onctueuse et fraîche ;La figue, égale à la pèche,Et le citron acidulé. Or, vous pouvez, parbleu, m'en croire,Ce travail est très incomplet,D'après mes fouilles dans... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 12:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 09 septembre

Un gâteau pour trois

  Dans le grand jardin du château,Pierre, un jour, mangeait un gâteau ;C'était, je crois, de la galetteQue sa bonne mère avait faite.Comme il était assez gourmand, Il mangeait très avidement ;Et le chien et le chat de Pierre,Tous deux assis sur leur derrière,Sans faire de bruit, sans bouger,Regardaient leur maître manger,Ayant l'espérance peut-êtreQue leur jeune et bon petit maître, Tout en dévorant son gâteau,Leur en donnerait un morceau.- Les bêtes comme les personnes, Aiment les choses qui sont bonnes.- Hélas... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 09 août

Le petit sou

On ne peut plus dire à Nicole(Huit ans et des cheveux d'or fou) :"Puisque tu fus sage à l'écolePrends pour ta peine ce beau sou." Un sou - fût-il neuf et semblableAux vieux louis d'or d'autrefois -N'est plus qu'un cadeau misérable,Indigne de ses jolis doigts. "Un sou ! Mais qu'en pourrais-je faire ?"Dit Nicole... Et chacun se tait,Sachant trop que, depuis la guerre,Le sou n'est plus ce qu'il était. Il fut un temps où le gavroche,L'éternel gamin de Paris,Se croyait riche, ayant en pocheCe sou qui n'a plus aucun prix. Avec la... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 11:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 23 janvier

Le lion

J'ai vu pendant trois jours (1), j'ai vu plein de colère,Bondir et rebondir le lion populaireSur le pavé sonnant de la grande cité.Je l'ai vu tout d'abord une balle au côtéJetant à l'air ses cris et sa gueule vorace,Mouvoir violemment les muscles de sa face ;J'ai vu son col s'enfler, son orbite rougir,Ses grands ongles s'étendre et tout son corps rugir ;Puis je l'ai vu, s'abattre à travers la mêléeLa poudre et les boulets à l'ardente volée,Sur les marches du Louvre,... et là, le poil en sang,Et ses larges poumons lui battant dans le... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 11 janvier

La femme et la mouche

Grondeuse en son vivant, babillarde sans fin,La marquise Grognac, de chagrine mémoire,Vit dans son cabinet comme une tache noireSur sa robe de blanc satinPendue à la bergame. A l'instant elle appelle Sa chambrière PerronnelleEt son valet François. "Qui de vous, grand nigaud,Ou de vous, tête sans cervelle,A taché mon habit ?" Tous les deux aussitôt :"Ce n'es pas moi." - "Ni moi." - Personne ? reprit-elle. Personne casse ma vaisselle,Personne ouvre l'office et vient manger mon rôt,Personne boit mon vin, dérobe ma chandelle,Personne... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 13 septembre

Le fromage merveilleux

Il était né dans un moulinAu milieu d’une plaine immense,Un moulin qui tournait sans finEt de loin semblaient en faïence. Elle était née, un an après,Au moulin voisin dans la plaineQui, comme par un fait exprès,Semblait de loin en porcelaine. On l’avait baptisé Jan. Elle,On la nommait Mietje. Et tous deux,L’un devenant beau, l’autre belle,Grandissaient, heureux et joyeux. A les voir ainsi, les deux mères,Le cœur ému, rêvaient souvent…Or, un soir, les moulins cessèrentDe tourner. Hélas ! plus de vent !... Pendant des mois,... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 18 mars

Le Président Dupin

Le jurisconsulte Dupin aîné, mort en 1865, qui servit le gouvernement de Louis-Philippe et celui de Napoléon III, et fut longtemps président de la Chambre des Députés, était renommé pour ses bons mots et ses boutades, et aussi pour les épigrammes et les brocards qu'on lui décochait.Un jour un honorable député du centre, assez coutumier du fait, M. Abraham Dubois, abusait de la tribune. Au milieu de "l'inattention générale", pour nous servir du cliché consacré, il lisait un interminable manuscrit. Au bout d'une heure, les murmures... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 10 juin

Un maison de chats

La princesse Victoria de Schleswig-Holstein adore les chats ; aussi a-t-elle fait construire, à l'usage des vingt-six chats dont elle est l'heureuse propriétaire, un petit cottage modèle dans le parc de Windsor."Seymour lodge" - tel est le nom de cette maisonnette - est une construction à deux étages, dont les plans ont été faits par la princesse elle-même. Il y a quatre fenêtres, deux au rez-de-chaussée, deux au premier, un plan incliné permet aux nobles angoras de monter dans leur chambre à coucher où se trouvent les... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 01 avril

Un bon valet - Fragment de l'Epître au Roi : Pour avoir été dérobé

J'avais un jour un valet de GascogneGourmand, ivrogne et assuré menteur,Pipeur, larron, jureur, blasphémateur,Sentant la hart de cent pas à la ronde ;Au demeurant, le meilleur fils du monde...    Ce vénérable hillot fut avertiDe quelque argent que m'aviez départi,Et que ma bourse avait grosse apostume.Di se leva plus tôt que de coutumeEt me va prendre en tapinois icelle ;Puis la vous mit très bien sous son aisselle,Argent et tout (cela se doit entendre).Et ne crois point que ce fût pour la rendre ;Car oncques puis n'en ai... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,