Monsieur Printemps est un vieil homme,
Toujours pimpant, frais et dispos,
Qui porte un bel habit vert-pomme,
Et qui n'est jamais en repos.
Il met le nez à la fenêtre,
Lorsque revient le mois d'avril,
Et dit tout haut : "Quel temps fait-il ?
Voilà le moment de paraître !"
Monsieur Printemps, Monsieur Printemps,
Revenez-nous, et pour longtemps !

Voici que la rosée en perles
Brille partout sur les gazons ;
Dans les bois où sifflent les merles,
Les feuilles ouvrent leurs prisons ;
Les oisillons font des aubades,
Et disent bonjour au soleil,
En criant : "Voilà le réveil !
Rions, chantons mes camarades !..."
Monsieur Printemps, Monsieur Printemps,
Revenez-nous, et pour longtemps !

Monsieur Printemps, de sa chambrette,
Leur dit : "Ne criez pas, je sors !
Que diable ! Je fais ma toilette :
Dans un instant je suis dehors !
Je mets mon habit des dimanches,
Frais sorti de chez le tailleur,,
Et brodé de toute couleur
Sur le collet et sur les manches."
Monsieur Printemps, Monsieur Printemps, 
Revenez-nous, et pour longtemps !

Voici Monsieur Printemps qui bouge, 
Qu'il est gai ! qu'il a l'air ouvert !
Que son gilet de velours rouge
Va bien avec son habit vert !
Ses mains sont pleines de fleurettes
Qu'il accroche à tous les halliers :
Au lieu de clous à ses souliers,
Il a de blanches pâquerettes.
Monsieur Printemps, Monsieur Printemps,
Restez chez nous, et pour longtemps.

Prosper BLANCHEMAIN

99px_ru_wallpaper_134187_oduvanchiki_cvetut_na_jeleznodorojnoj_doroge_mejdu_relsami_vu