Je vins très jeune vivre au doux pays de France,
Mes parents s'y fixèrent au cours de leurs errances,
Y trouvant du travail, y trouvant protection,
Au doux pays de France.

J'appris mon alphabet aux écoles de France
En épelant les cours du Rhin et de la Rance,
En conjuguant les verbes j'ai reçu l'instruction, 
Aux écoles de France.

J'ai rencontré l'amour au soleil de Provence,
J'ai bâti ma maison au bord de la Durance, 
J'ai fondé un foyer, créé une famille
Au soleil de Provence.

Parcourant le pays des châteaux de la France,
Visitant l'Italie et admirant Florence,
Je reviens toujours sous les vertes charmilles
Des châteaux de France.

Devenus citoyens du beau pays de France,
Mes filles et mes fils, toute ma descendance,
Y vivront désormais sous la douce lumière
Du beau pays de France.

J'ai fait creuser ma tombe dans un jardin de France,
Où finissant mes jours aux terres de l'enfance
On plantera ma croix dans un blanc cimetière,
Dans un jardin de France.

Alphonse MENDEZ

provence