Un jeune perroquet avait pour camarade 
Un chat emmitouflé dans un pelage gris.
Le perroquet bavard ne cessait sa roulade,
Le chat voulant dormir le trouva mal appris.
Alors fermant les yeux, prenant un air bonasse,
Vers notre perroquet il glisse biaisant
Et d'une patte alerte, il lui met sur la face
Deux soufflets vigoureux, qui l'étendent gisant
Au pied de son perchoir, tout ému de la chute,
Trouvant le procédé peu digne d'un ami.
Tout cela prend le temps d'une demi-minute
Et le chat nonchalant déjà s'est endormi.

Enfants qui parlez trop, pensez au perroquet
Corrigé par le chat d'une vive manière.
Il vaut mieux réfléchir qu'avoir trop de caquet.
C'est ce que vous dira votre arrière-grand'mère.

Henri de SAINT-GATIEN

chat