Que veut le voilier solitaire
Qui vogue sur l'eau de cristal ?
Que cherche-t-il en d'autres terres,
Que laisse-t-il au sol natal ?

Le vent siffle, les flots miroitent,
Et le grand mât grince en ployant ;
Vers nul bonheur il ne se hâte,
Nul bonheur ne quitte en fuyant...

Un rayon d'or luit sur sa tête,
Sous lui glisse un azur parfait,
Mais il désire la tempête,
Comme pour y chercher la paix.

Michel LERMONTOV (1814-1841)

voilier