Pas plus haut que trois pommes,
L'oeil brillant et coquin,
La robe qui "juponne",
Pieds chaussés d'escarpins,
Les visages gracieux
Sous des boucles frivoles,
Un trio malicieux
De fillettes si drôles !

Joue dans le hall d'entrée
De la Sécurité.
Elles sont vives, belles,
Enjouées, naturelles,
Ne se connaissant pas la minute d'avant.
Elles lient amitié, s'esclaffent en jouant.

O spontanéité qu'on ressent à cet âge !
Ce besoin d'être heureux, ces communications,
Ce plaisir qu'on reçoit et qu'on donne au passage,
Merveilleux don d'enfant qui vit avec passion...
Ici où la douleur vient chercher sa pitance,
C'est la vie qui jaillit avec son insouciance,
Elles rient et trottinent, faisant un bruit joyeux,
Vraie source de gaieté dans ce hall ennuyeux. 

Janine LOUISY (Les poèmes de ta maman)