jeudi 29 mai

Ma maison

C'est moins un bois qu'une charmille,Plus un vallon qu'une hauteur ;C'est chaste comme la famille,Et calme comme le bonheur. Oui, tout me charme et me pénètreDans ce coin de terre et de ciel.Si j'étais fleur, j'y voudrais naître.Abeille, j'y ferais mon miel. Rossignol, j'y serais fidèleAux échos de ce site ombreux ;Et je nicherais, hirondelle,A l'angle de ce toit heureux. Pourquoi ? Je m'en vais vous dire,Et vous me donnerez raison :Ce site et ce toit que j'admire,C'est mon pays et ma maison. NADAUD
Posté par choupanenette à 08:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 26 mai

L'alouette

Frêle alouette, je t'imite,Caché dans l'herbe du sillon,Je donne à mes voeux pour limiteLes bornes mêmes du vallon. L'alouette m'entendit-elleSous son coquelicot vermeil ?Elle en sortit, battant de l'aile,Et s'éleva vers le soleil. Montant, montant, montant encore,Elle disparut à mes yeux.Mais j'entendais son chant sonoreComme une parole des cieux. - Mon abri, semblait-elle dire,Est, sans doute, un bouquet de fleurs !Mais j'en sors souvent, et j'aspireAux espaces supérieurs. Je monte dans l'azur tranquille,Ami rêveur, fais comme... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 23 mai

A une quêteuse

Au sortit d'un sermon, à genoux à la porte, Vous quêtiez - c'est pénible et fatigant : n'importe !Vous trouvez qu'on n'est pas à plaindre, en vérité,Quand du pauvre et du ciel on a bien mérité.Vous étiez souriante, heureuse de bien faire :Votre main attentive et toute à son affaireSecouait gentiment le sac avec l'argentPour vaincre les rétifs par ce bruit engageant.Je passais : et vers moi vous tendîtes la bourseOù plus d'un malheureux vient chercher sa ressource.Lorsque j'y déposai mon offrande, mes yeuxY plongèrent bien vite un... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 20 mai

La complainte du stylo à encre

Quand j'étais dans mon litL'autre soir j'entendisMon stylo qui me dit : Tu m'écrases le nezContre un bout de papierSans aucune pitié Tu fais couler mon sangSans aucun sentimentCe n'est pas amusant. Le stylo bille me critiqueParce qu'il se croit plus dynamiqueAvec ces panoplies du cirque. Ah ! si j'étais dans la trousseD'une jolie rousseA la main fine et douce Mais je ne suis qu'un stylo à encreDans les mains barbouillés d'un cancreQui se fait toujours Un sang d'encre. Arnaud CORDELIER 
Posté par choupanenette à 16:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 15 mai

Il sait lire

L'école est loin, parfois à quatre kilomètres.Pourtant l'on voit partir tous ces chers petits êtresLe matin, par des temps de neige et de verglas.Les chemins sont mauvais. On grelotte. On est las.On souffle dans ses doigts, à cause de l'onglée...Mais, on est des enfants à la mine éveillée,Durs au froid, durs au mal et qui ne pleurent pas. Le soir, le tout petit s'en retourne au village ;Il a fait dans le jour beaucoup de gribouillageEt n'a mangé souvent qu'un morceau de pain noir,Il va, martyrisé, changeant de main ses livres.Fardeau... [Lire la suite]
lundi 12 mai

A Laure de Noves

Joyeuses herbes, herbes heureuses,Que ma dame foule en marchant,Rives qui, répétant son chant,Gardez ses traces gracieuses, Doux arbrisseaux, branches noueuses,Violettes à l'air touchant,Forêts que mon soleil couchantDe ses rayons rend glorieuses, O beau pays, fleuve d'azur,Toi qui, baignant son clair visage,Pris de ses yeux le reflet pur, Il n'est point de roche sauvageSur tes bords, qui n'ait dû formerSa vue et son coeur à l'aimer ! PETRARQUE 
lundi 05 mai

Si l'on gardait

Si l'on gardait, depuis des temps, des temps,Si l'on gardait, souples et odorants,Tous les cheveux des femmes qui sont mortes,Tous les cheveux blonds, tous les cheveux blancs,Crinières de nuit, toisons de safran,Et les cheveux couleur de feuilles mortes,Si on les gardait depuis bien longtemps,Noués bout à bout pour tisser les voiles              Qui vont sur la mer,Il y aurait tant et tant sur la mer,Tant de cheveux roux, tant de cheveux clairs,Et tant de cheveux de nuit sans étoiles,Il y aurait tant... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 02 mai

Les tragiques

Si quelqu'un me reprend que mes vers échauffésNe sont rien que de meurtre et de sang étoffés,Qu'on n'y lit que fureur, que massacre, que rage,Qu'horreur, malheur, poison, trahison et carnage,Je lui réponds : Ami, ce mots que tu reprendsSont les vocables d'art de ce que j'entreprends ;Les flatteurs de l'amour ne chantent que leurs vices,Que vocables choisis à prendre les délices,Que miel, que ris, que jeux, amour et passe-temps,Une heureuse folie à consommer son temps.Ce siècle autre en ses moeurs demande un autre style.Cueillons des... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,