Je relis votre lettre. Une effluve de conte,
Un parfum de mystère à l'ombre de ces mots
Me grisent lentement d'une ivresse qui monte
Comme au printemps la sève aux fibres des rameaux.

Des lutins ont fleuri la mauve bruyère.
Dans la nuit qui s'entr'ouvre est venu se poser
Avec le bel espoir, sur mon âme en prière,
Ineffable caresse, un rayon du baiser.

Tout un bonheur neigeux s'effeuille, s'éparpille
Sur le souffle envolé d'une étoile d'argent.
Je cherche quel sourire éclaire la charmille
Comme un réveil d'avril des brumes émergeant...

J'ai relu votre lettre et son silence conte 
- Aux feuillets frémissants l'émoi d'un coeur qui bat
Depuis toujours je crois, sans qu'il s'en rende compte -
Le rêve de l'Ami qu'il ne connaissait pas.

Yvonne DEVIMES

timthumb