Un jour un torrent parla à un poisson
En train de se noyer il buvait le bouillon
Le torrent lui dit  qu’il avait des nageoires
Pourquoi donc transformer ses branchies en passoires ?

      Le poisson raconta au torrent sa tristesse
Les jours qui passaient sans qu’il y ait d’ivresse
Les copains qui partent et qu’on ne revoit plus
Emportés par la vie que le courant remue   

      Le torrent perplexe ne savait que dire
Dés qu’il respirait au moindre soupir
C’est vrai qu’il faisait un peu tournoyer l’eau
Mais n’est-ce pas finalement le destin d’un ruisseau ?

      Alors il eut l’idée, une idée dangereuse
Mais la vie finalement n’est elle pas hasardeuse
De ramener lentement le poisson vers la rive
Où un pêcheur patient scrutait les eaux vives

      Le poisson affamé ne se méfia pas
Voyant un vermisseau sitôt le goba
Le pêcheur alors sentant venir la prise
Tira de toute ses forces pour éviter l’esquive

      Le poisson prisonnier sentait la vie partir
Sûr que ce soir c’est lui qu’on allait faire frire
Mais tandis qu’à l’air libre la canne le tirait
La rivière murmura d’une voix épurée

      Poisson je t’offre ici un choix cornélien
Ta vie tient à un fil, là s’écrit ton destin
Si je bouge mes bras  je te sauve la vie
Si je reste immobile l’histoire s’achève ici

      Le poisson dans un souffle, à moitié asphyxié
Supplia la rivière de ses bras agiter
Le fil se cassa, le poisson s’enfuit
Sauvé in extremis par de l’eau bénie

      Dans la vie c’est parfois quand la corde va lâcher
Et que l’on  se sent prêt à sauter dans le vide
Qu’il y a un déclic qui fait réamorcer
Une pompe à bonheur qu’on trouvait insipide.

Emprunté chez : http://kpouxdchineoh.over-blog.com

Prenez la peine d'y faire un petit tour, il y a de tout : des jeux, des poésies écrites par kpou, de l'info/intox...

fish