J'avance merveilleuse et abandonnée
en protégeant mes pas
Comme si j'étais noisette ou corps léger

L'ombre ici est une seconde lumière
qui double tout ce que je vois
Ainsi l'ombre de la rose est une rose légère

A présent le jour me quitte en me laissant
ses mains et ses pas de violettes
dans un jardin
- L'eau n'a pas de bruit

Et je serais morte de faim dans ce lieu de lumière
n'était la mangeoire d'un cheval
pleine de bluets et de pain

Georges SCHEHADE - Poète, dramaturge, d'origine libanaise.

reves