Vous souvient-il, belle cousine,
De notre course dans le bois ?
La maison était bien voisine,
Mais, perdus, étant aux abois,
En vain nous cherchions une sente.
Au ciel la lune était absente,
Pas une étoile, il faisait noir,
Et nous errâmes tout le soir.

Quand au gué nous nous rencontrâmes,
Ah ! cousine, pour vous j'eus peur !
Pied à pied dans l'eau nous entrâmes,
J'entendais battre votre coeur.
Pourtant vous étiez si courageuse,
Mais la nuit vous rendait songeuse.
Pas une étoile, il faisait noir,
Et nous errâmes tout le soir.

Je parlais, je crois, de fantômes,
De korrigans et de lutins,
D'esprits mauvais et d'affreux gnomes,
Ministres de fâcheux destins...
Mais, cousine, j'avais beau dire :
Tout bas vous ne faisiez que rire.
Pas une étoile, il faisait noir,
Et nous errâmes tout le soir.

Vous vous moquiez de mes alarmes,
Je sentais fléchir mes genoux,
J'avais, je gage, aux yeux des larmes,
Tout se taisait autour de nous.
Mais nous rentrâmes tout de même ;
Vous étiez rouge et j'étais blême.
Pas une étoile, il faisait noir,
Nous avions erré tout le soir.

Vous souvient-il de ma posture,
Quand on nous fit un grand sermon ?
J'étais, au bout de l'aventure,
Tout penaud autant que poltron.
On me dit : quelle sotte mine !
J'avais eu peur pour vous cousine.
Pas une étoile; il faisait noir,
Nous avions erré tout le soir.

Jean REMY

couple2