Parce qu'il perdait la mémoire
Un ordinateur alla voir
Un éléphant de ses amis :
- C'est sûr, je vais perdre ma place,
Lui dit-il, viens donc avec moi.
Puisque jamais ceux de ta race
N'oublient rien, tu me souffleras.
Pour la paie, on s'arrangera.

Ainsi firent les deux compères.
Mais l'éléphant était vantard :
Voilà qu'il raconte ses guerres,
Le passage du Saint-Bernard,
Hannibal et Jules César...

Les ingénieurs en font un drame :
Ce n'était pas dans le programme !
Et l'éléphant, l'ordinateur
Tous les deux, les voilà chômeurs.

De morale je ne vois guère
A cette histoire je l'avoue.
Si vous en trouvez une, vous,
Au bout d'un an, elle est à vous
Si personne ne la réclame.

Jean ROUSSELOT

1acircuselephants