Marcel Achard s'est penché sur le mystère des réactions féminines au baiser. Et cela nous a valu ce charmant poème interrogatif.

"Tu as des chants mélodieux
Et des étonnements farouches.
Pourquoi donc ouvres-tu la bouche
Quand je t'embrasse sur les yeux ?

Tu as des rêves et des fièvres,
D'obscurs désirs de merveilleux.
Pourquoi donc fermes-tu les yeux
Quand je t'embrasse sur les lèvres ?"

3mifuoyp