vendredi 27 juin

Le fils

Triste vieillard, depuis que pour tes cheveux blancs,Il n'est plus de soutien de tes jours chancelants,Que ton fils orphelin n'est plus à son vieux père,Renfermé sous ton toit et fuyant la lumière,Un sombre ennui t'opprime et dévore ton sang.Sur ton siège de hêtre, ouvrage de sa main,Sourd à ses serviteurs à ton ami lui-mêmeLe front baissé, l'oeil sec et le visage blême, Tous les jours, en silence, à ton foyer assis,Tu restes pour attendre ou la mort ou ton fils. Et toi, toi, que fais-tu, seule et désespérée ;De ton faon dans les... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 26 juin

L'aiguille de la montre

"Qui peut se comparer à moi ?Disait l'aiguille d'une montre.J'indique le lever du roi,Je dirige en mainte rencontreHommes d'affaires, magistrats,Princes, ministres, potentas ;Je reconnais mon importance ;Enfin je marque les instants,Je divise les jours et mesure le temps."Elle parlait ainsi d'un ton plein d'arrogance,Tandis que le ressort, à sa morgue opposantUne modeste retenue,Continuait d'échapper à la vuePour lui donner du mouvement. Fort souvent nous ne savons guèreA qui nous prodiguons l'encens.Combien d'illustres... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 25 juin

Coeruleum Mare

Je voudrais t'imprégner au fond de ma pensée,Spectacle merveilleux et troublant de la mer ;Mais, pour peindre ton charme exquisement amer,La parole impuissante à ma lèvre est glacée. Impassible, tu suis ta course accoutumée,Caressant notre espoir, meurtrissant notre chair.N'es-tu pas la coquette au coeur froid, à l'oeil clair,Toujours plus décevante et toujours plus aimée ? Parfois ton flot menteur, que ride un doux zéphyr,Bleu pâle de turquoise ou sombre de saphir,Semble un lac transparent ; mais soudain l'émeraude Dans ce... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 24 juin

MIGNON

Connais-tu le pays, où croît le citronnier,Où l'orange mûrit sous le sombre feuillage,Où le vent est si doux, le ciel bleu sans nuage,Où près du myrte en paix se dresse le laurier ?Ami le connais-tu ? C'est vers ce pays mêmeQue je voudrais, je voudrais, moi,Partir ! oh ! partir avec toi,Avec toi seul que j'aime ! Connais-tu le palais ? le portique en entrant ?La salle où mille feux scintillent et flamboient ?Les chevaliers de marbre, aux regards qui me voient,Disant : "Que t'a-t-on fait ? pauvre petite enfant."Maître, le connais-tu ?... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 23 juin

Les roses de Sââdi

J'ai voulu ce matin te rapporter des roses ;Mais j'en avais tant pris dans mes ceintures closesQue les noeuds trop serrés n'ont pu les contenir. Les noeuds ont éclaté. Les roses, envoléesDans le vent, à la mer s'en sont toutes allées,Elles ont suivi l'eau pour ne plus revenir ; La vague en a paru rouge et comme enflammée.Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée...Respires-en sur moi l'odorant souvenir. Marceline DESBORDES-VALMORE (1786-1859)
Posté par choupanenette à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 22 juin

Maman

Quand être frêle et sans défenseTu vins au monde en vagissant,Tu n'as rien su de la souffranceDont tu fis don par ta naissanceA celle qui fut ta maman ! Puis tu grandis et ton enfanceNe fut qu'un long et dur tourmentPour la femme dont l'assistanceA protégé ton innocenceEt dont le nom se dit : - Maman. Quand arriva l'adolescenceEt qu'alors l'amour s'en mêlantTu t'échappas du nid d'enfance...Dès que tu connus la souffranceTu t'en revins vers ta maman. Et plus tard, loin de ton enfanceQuand la mort un jour en passantFera signe à... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 21 juin

Petit village

Petit village au bord des bois,Petit village au bord des plaines,Parmi les pommiers, non loin des grands chênes,Lorsque j'aperçoisLe coq et la croixDe ton clocher d'ardoises grises,De ton clocher fin,A travers ormes et sapins,D'étranges musiques me grisent ;Je vois des yeux dans le ciel étoilé :Là je suis né... Petit village au bord des champsPetit village entre les haies,Tour à tour paré de fleurs et de baies,Lorsque les doux chantsDe ton frais printemps,Quand l'odeur de tes violettes,De tes blancs muguetsPénètrent mon coeur... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 17 juin

Le soleil garde seul...

Mes pas ont retrouvé la vallée de l'enfance ;la cavée était vide et les monts dénudés.O bois dont je rêvais, crêts assombris de hêtres,le soleil garde seul son âge et sa beauté. Là-bas où dans les joncs croupissent les eaux mornes,l'eau vive se jouait de ma jeunesse,des sonnailles passaient de la lande au pacage...Le soleil garde seul son âge et sa beauté. Conrad Ferdinand MEYER Bouleau : Eric Macho : Peintre du pied
Posté par choupanenette à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 16 juin

INITIUM

Les violons mêlaient leur rire au chant des flûtesEt le bal tournoyait quand je la vis passerAvec ses cheveux blonds jouant sur les volutesDe son oreille où mon Désir comme un baiserS'élançait et voulait lui parler sans oser. Cependant elle allait, et la mazurque lenteLa portait dans son rythme indolent comme un vers,- Rime mélodieuse, image étincelante, -Et son âme d'enfant rayonnait à traversLa sensuelle ampleur de ses yeux gris et verts. Et depuis, ma Pensée - immobile - contempleSa Splendeur évoquée, en adoration,Et dans son... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 15 juin

Stances

Quand tu me vois baiser tes bras,Que tu poses nus sur tes draps,Bien plus blancs que le linge même ;Quand tu sens ma brûlante mainSe promener dessus ton sein,Tu sens bien, Cloris, que je t'aime. Comme un dévot devers les cieux,Mes yeux tournés devers tes yeux,A genoux auprès de ta couche,Pressé de mille ardents désirsJe laisse sans ouvrir ma boucheAvec toi dormir mes plaisirs. Le sommeil aise de t'avoirEmpêche tes yeux de me voir,Et te retient dans son empireAvec si peu de liberté,Que ton esprit tout arrêtéNe murmure ni ne respire. ... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,