L'avion frémit, vibre
Roule sur la piste,
S'élance et grimpe vers l'azur.

Il vole, flâne,
Semble s'immobiliser
Entre la terre et le ciel.

Il s'incline vers le sol,
Accroît sa vitesse
Et commence sa descente.

Et moi, je me mets à rêver :
"Soudain, il accélère, se cabre, se mutine.
Fait l'aviation buissonnière.
Intrépide et audacieux,
Il bondit vers l'espace et l'infini,
Vers le bout de l'univers et le paradis
Et il m'emporte à la rencontre de Dieu."

07avril2008_013