vendredi 28 septembre

La foudre et la pluie

La foudre, un jour, dit à la pluie :- "J'ai pitié de ton sort : le nuage où tu naisEst plus noir que la suieEt tu meurs dans la boue. A peine je paraisQue le ciel s'illumine ;Dans le palais, dans la chaumineOn tremble à mon seul bruit,A mon aspect on fuit ;Et je suis la terreur de la nature entière."- "Tu pourrais, dit la pluie, en être un peu moins fière :La différence entre nous deuxEst, en effet, grande et profonde :Tu nuis à l'homme et je le rend heureux ;Tu détruis, je féconde." Jean REMY
Posté par choupanenette à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 27 septembre

Contre-jour

Posté par choupanenette à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 27 septembre

Un déménagement

Paquets par-ci, malles par-là,On court, on crie, on vient, on va ;Toutes les portes sont ouvertes ;Déjà deux chambres sont désertes ;Les meubles sont sur le palier.On monte on descend l'escalier,L'un portant une table ronde :L'autre, un sac, une mappemonde. "Tournez donc plus adroitement !Descendez donc plus lentement !Bon ! vous renversez une lampe,Voilà de l'huile plein la rampe.N'effarouchez pas mes oiseaux ;Prenez bien garde à ces tableaux ;Ayez grand soin de ces gravures,Ici, ce sont des confitures. Ne faites donc pas tant de... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 26 septembre

Le retour du fiston

Vers dix-neuf printemps, appelé sous les drapeauxLa valise à la main, je partais le coeur grosIl me fallait le faire ce service militaireBien que, je vous le jure, j'étais pas volontaire. Bien vite, au régiment, je me suis habitué,A toutes les exigences, aux ennuis de l'arméeJ'ai lié connaissance, me suis fait des copains,J'ai découvert la vie, et maintenant je reviens. Je vois d'avance, j'en ai presque l'image,De l'instant où le père, la mère, la fiancée,Reverront, eux leur fils, elle, son bien-aimé,La joie éclatera à travers nos... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 25 septembre

La diligence

Clic ! Clac ! Clic ! Holà ! Gare ! Gare !La foule se rangeaitEt chacun s'écriait :"Peste ! quel tintamarre !Quelle poussière ! Ah ! c'est un grand seigneur !...C'est un prince du sang !... C'est un ambassadeur !"La voiture s'arrête ; on accourt, on s'avance.C'était... la diligenceEt... personne dedans.Du bruit, du vide, amis, voilà, je pense.Le portrait de beaucoup de gens.
Posté par choupanenette à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 24 septembre

La jeune veuve

La perte d'un époux ne va point sans soupirs,On fait beaucoup de bruit ; et puis on se consoleSur les ailes du Temps la tristesse s'envole,Le Temps ramène les plaisirs.Entre la veuve d'une annéeEt la veuve d'une journéeLa différence est grande ; on ne croirait jamaisQue ce fût la même personne :L'une fait fuir les gens, et l'autre a mille attraits.Aux soupirs vrais ou faux celle-là s'abandonne ;C'est toujours même note et pareil entretien ;On dit, mais il n'en est rien,Comme on verra par cette fable,Ou plutôt par la vérité. L'époux... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 21:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 23 septembre

Si j'étais un rayon de lune

Si j'étais un rayon de luneJe viendrais te dire bonsoirEt sans crainte d'être importuneJe me glisserais dans le noir. Avec des touches de lumièreJe divaguerais sur ton corpsEt ce serait une poussièreQui tisserait un voile d'or. Je poserais sur ton visageToute l'ardeur de mes baisersTant pis si je ne suis pas sageTu ne pourrais pas me gronder. Puis avec des doigts de lumièreJe nicherais dans tes cheveuxEt je mettrais ma vie entièreDans la prunelle de tes yeux. Avec des jeux pleins de mystèreJe paresserais sur ton front,Et je... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 22 septembre

La maison natale

La vieille maison où je suis néeDepuis que mes parents nous ont quittésJe n'ai cessé de l'habiterComme avant, tout est restéMeubles, objets si familiersDans la grande salle à mangeLa longue table de chêne ciréOù les pieds se reflètent sur le pavéLa pendule sur la cheminéeÉgrène les heures, les annéesAu rythme lancinant du tempsDepuis plus d'une génération attendElle est là très amicalementJe la regarde le coeur contentToi ma vieille tu n'as pas changéEt ton tic tac à l'air d'approuverMa façon de voir, de penserBien sûr il faut la... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 21 septembre

L'adieu pathétique d'un cheval à son maître

Je t'ai donné longtemps le meilleur de moi-mêmeTu caressais mon front en murmurant, je t'aimeLorsque fou d'orgueil ces beaux soirs de victoireEt moi, je partageais notre éphémère gloire. Je jurais de gagner tous les prochains concoursAfin de conserver ta joie et ton amourMais aujourd'hui, hélas, mes forces m'ont trahiEt toi, dont je croyais pourtant être l'ami, Tu as suggéré le mot abandonnéCar si la parole ne m'a été donnéeA vous côtoyer longtemps, vous les humainsJ'ai acquis de vos mots, le sens trop certain. Tu m'as regardé sans... [Lire la suite]
Posté par choupanenette à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 20 septembre

Les parfums

Volupté des parfums ! - Oui, toute odeur est fée.Si j'épluche, le soir, une orange échauffée,Je rêve de théâtre et de profonds décors ;Si je brûle un fagot, je vois, sonnant leurs cors,Dans la forêt d'hiver les chasseurs faire halte ;Si je traverse enfin ce brouillard que l'asphalteRépand, infect et noir, autour de son chaudron,Je me crois sur un quai parfumé de goudron,Regardant s'avancer, blanche, une goélette,Parmi les diamants de la mer violette. François COPPEE
Posté par choupanenette à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,